×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Une audition publique pour l’acier...

    Par Faiçal FAQUIHI | Edition N°:5659 Le 20/12/2019 | Partager
    Turcs, européens, britanniques et égyptiens fortement représentés
    Enquête sur les importations de la tôle plate
    Tata Metals se plaint d’abus de pouvoir
    acier-059.jpg

    Le ministère de l’Industrie a mené une enquête sur l’importation des tôles laminées à chaud. L’audition publique s’est tenue hier jeudi 19 décembre (Ph. L’Economiste)

    Une audition publique se tient ce jeudi 19 décembre à Rabat. Elle est en lien avec l’enquête sur les mesures de sauvegarde ouverte par le ministère de l’Industrie. Sa direction générale du commerce mène des investigations sur les importations de tôles laminées à chaud. Et ce, sur la base d’une plainte de Maghreb Steel qui est l’unique producteur local d’acier plat.

    L’entreprise de la famille Sekkat participe à l’audition publique pour défendre sa demande de sauvegarde face aux producteurs, exportateurs et importateurs. Les opérateurs intéressés avaient jusqu’au 6 décembre pour s’enregistrer et inscrire un point à l’ordre du jour de ce face-à-face.

    La Commission européenne, la Fédération nationale de l’électricité, de l’électronique et des énergies renouvelables et la Fédération des industries métallurgiques et électroniques participent à l’audition. Les délégations britannique, turque et égyptienne sont fortement représentées.

    L’ordre du jour compte plusieurs points: produits objet de l’enquête, accroissement des importations, évolution imprévue des circonstances, dommage, mesures d’ajustement, l’intérêt public... «L’absence manifeste du respect de la procédure et la violation des droits élémentaires de Tata Metals durant l’enquête» sera discuté. Ce point a fait d’ailleurs l’objet d’une action devant le juge administratif.

    Le président de la séance est Abdelouahed Rahal. Il est le directeur général de la direction du commerce. La présidence a tenu à faire valoir l’ouverture et la transparence du Maroc. L’un des «rares pays» à organiser une audition publique. Un rapport devra «transmettre fidèlement» ce débat contradictoire. Said Maghraoui le chef de la direction ministérielle de la défense commerciale invite les participants à être «clairs et concis» et «à ne pas s’écarter» de l’ordre du jour.

    F.F.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc