×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Orientation: Une appli pour aider les jeunes à trouver leur voie

    Par Karim Agoumi | Edition N°:5629 Le 05/11/2019 | Partager
    La plateforme française Weeprep commercialisée au Maroc
    Micro-learning, serious games, Ikigai… De nombreuses activités pour se connaître et opter pour le bon choix de car­rière
    weeprep-029.jpg

    Désormais disponible au Maroc, Weeprep est une application à la fois accessible et inclusive servant de support pour orienter collégiens et lycéens. Une licence payante proposée pour le moment en B to B, et dont le prix oscillera entre 7,99 et 12,99 euros par élève (Ph. Fadwa Al Nasser)

    Orienter lycéens et collégiens dans leur parcours scolaire et profession­nel à travers une application digitale. C’est le concept ambitieux et novateur de Weeprep, une solution à la fois accessible et inclusive à une problématique touchant depuis longtemps l’enseignement maro­cain, qui ne compte qu’un seul conseiller pour 2.500 élèves.

    Destinée aux adolescents âgés entre 11 et 18 ans, cette application française dont la commercialisation sous nos lati­tudes est prévue dans les semaines à ve­nir est basée sur la connaissance de soi, le jeu ainsi que sur le mentorat. Objec­tif: accompagner les jeunes utilisateurs  tout au long de leur cursus et donner du sens à leur sco­larité. Concrètement, Wee­prep propose tout d’abord du micro-learning via des podcasts d’apprentissage sonore.

    «Des textes écrits et scénarisés pour transmettre aux jeunes des compétences qui leur seront utiles par la suite dans le monde du tra­vail, dont notamment la coo­pération ou encore la créati­vité», confie dans ce sens la co-fondatrice du projet Laila Ducher. Autre activité parti­culièrement utile, des serious games qui permettent aux enfants de puiser dans leurs souvenirs pour révéler leurs compétences cachées.

    «En optant pour une image ou un son donné, l’élève met en avant des situations où il s’est senti fort et utile dans le passé. Des ressources qui occuperont par la suite un rôle déterminant dans son itinéraire», précise avec en­thousiasme la responsable. La plateforme  offre également la possibilité à ses jeunes membres d’accéder à un Ikigai numérique.

    Un coaching virtuel par le biais duquel un avatar questionne l’utilisateur sur ses passions et ses centres d’intérêts pour les confronter ensuite aux besoins futurs du marché. L’outil offre égale­ment du profiling, via un tableau de bord synthétisant l’ensemble des résultats de l’élève progressivement enregistrés.

    Une application dont les activités des enfants seront étroitement suivies par leurs parents, jouant ainsi le rôle de men­tors. «Les parents des jeunes connectés ont accès à leur propre espace, au sein duquel ils prendront connaissance des challenges relevés et des différentes décisions prises tout le long», explique la co-fondatrice du groupe. Les parents-coachs pourront par ailleurs prendre connaissance des connaissances du mar­ché de l’emploi. Des pronostics sur près d’une dizaine d’années, réactualisés tous les trois mois.

    Weeprep sera tout d’abord proposée à la vente aux écoles publiques et privées du Royaume. La plateforme évoluera par la suite, proposant une version destinée aux étudiants ainsi que la traduction du contenu en langue arabe.

    Karim AGOUMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc