×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Hôtellerie: Oberoi ouvre ses portes le 1er décembre

    Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5625 Le 30/10/2019 | Partager
    Le leader indien investit en propre pour son 1er palace avec le groupe El Alami
    11 hectares accueillent ce nouveau fleuron de l’hôtellerie de luxe à Marrakech
    Plus de 70 villas avec piscine, suites, Spa de 2.000 m2…
    hotellerie-oberoi-025.jpg

    Marrakech abrite un nouveau palace de la réputée griffe indienne Oberoi, à l’image des hotels et resorts Oberoi, reconnus parmi les meilleurs au monde (Ph. Oberoi)

    Dernier-né des palaces marrakchis, Oberoi va ouvrir ses portes le 1er décembre. C’est la première installation de la chaîne indienne Oberoi au Maroc et en Afrique du Nord. Et pour le coup, l’enseigne a sorti le grand jeu. Elle a aussi pris son temps. Annoncé pour 2015, le projet a enregistré un retard de 4 ans. 

    Sis sur la route de Ouarzazate, l’hôtel a été construit sous forme d’un palais qui met en avant l’authenticité marocaine conjuguée au luxe indien avec des références aux architectures marocaineset andalouse. La cour du bâtiment principal par exemple reprend la forme de l'historique Medersa Ben Youssef, construite au XIVe siècle.

    L’établissement comprend 84 chambres, suites et villas dotées de piscine privative, un Spa de 2.000 m2 au milieu d’un lac artificiel, des restaurants et d’autres infrastructures de loisirs. Reconnu comme l'une des plus belles chaînes hôtelières de luxe dans le monde, le groupe indien Oberoi Hotels a plus de 85 ans d’expérience dans le domaine.

    Outre son fief, il est présent dans les plus belles destinations mondiales comme l’Indonésie, l’Ile Maurice, Dubaï. Il se distingue surtout par le service haut de gamme, discret et personnalisé.  «Pour cela, nous cherchons des perles et des passionnés de l’hôtellerie. C’est ce qui fait aussi le succès de la chaîne», explique Imane Driba, DRH du palace. «La formation sera au cœur de notre stratégie pour le capital humain», indique-t-elle.

    A noter en effet que la chaîne a fondé une école de formation Oberoi en Inde, située dans les dépendances du Maidens Hotels OCLD, qui existe depuis 1966. Pour l’ouverture de Marrakech, c’est une task force d’une quarantaine d’experts et de managers de la maison mère qui encadre depuis plusieurs mois le personnel (près de 300 personnes) qui forme les trainings managers de l’établissement.

    «Nous n’avons pas le choix. Notre personnel doit être aux normes de ce qui se fait dans les autres hôtels Oberoi», affirme Driba. Fait très rarissime, la chaîne indienne est actionnaire du projet et investit en propre à hauteur de 30% dans ce nouveau complexe.

    Oberoi s’est associé à un grand holding marocain, le groupe El Alami (Aluminium du Maroc) (voir L’Economiste n°4365 du 24 avril 2014). A cette époque, l’investissement de 400 millions de DH était financé à hauteur de 280 millions de DH par le groupe marocain et le reste par Oberoi. Le budget a été certainement revu à la hausse par le groupe indien qui tient à soigner sa première installation au Maroc.

    Badra BERRISSOULE

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc