×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

Economie

Impôts: L’aviculture demande une requalification

Par Hassan EL ARIF | Edition N°:5367 Le 09/10/2018 | Partager
Fiscalement, le secteur a le statut de «commerce de gros»
Selon la nomenclature du HCP, il relève de l’agriculture

Au Maroc, on peut faire de l’élevage de chevaux, d’autruches, de poissons, de volaille, de lapins, sans pour autant être considéré comme éleveur. En effet, le code général des impôts (CGI) n’accorde ce titre qu’aux éleveurs de bovins, de camelins, d’ovins et de caprins. Les autres, quelle que soit l’activité d’élevage qu’ils exercent, ont rang de commerçants de gros...

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc