×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Dessalement de l’eau de mer: BMCE finance la plus grande usine au monde!

    Par Nadia DREF | Edition N°:5056 Le 03/07/2017 | Partager
    Un investissement global de 4 milliards de DH
    La banque y contribue à hauteur de 1,4 milliard

    Un méga-investissement de 4 milliards de DH! Les habitants et les exploitants agricoles de Souss Massa, qui redoutent le stress hydrique, peuvent, enfin, sauter de joie. La région sera dotée de la plus grande usine de dessalement de l’eau de mer dans le monde qui répondra à la fois aux besoins en irrigation et en alimentation en eau potable. Un grand pas pour le Maroc en matière de développement durable, de préservation des ressources souterraines et de promotion des énergies vertes.

    Ce projet a été concrétisé grâce à un partenariat public-privé (PPP). Des accords ont été signés, le 29 juin, au siège du ministère des Finances, à Rabat, entre les différentes parties. La composante eau potable mobilise un investissement global de 2 milliards de DH. Elle est financée par BMCE Bank à hauteur de 1,4 milliard de DH, apprend-on auprès du management de la banque.

    Les entreprises espagnoles (Société Abengoa SA, Société Abengoa water international, SEDA. SA) apportent un autofinancement de 500 millions de DH dont 49% financés par la CDG. Concernant l’irrigation, ce volet est pris en charge par le ministère de l’Agriculture adossé à des subventions et un financement de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD).

    L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) injectera des investissements additionnels de 600 millions DH (HT). Cette enveloppe servira à la pose de 44 km de conduites, la construction d’un réservoir d’eau potable de 35.000 m3, l’installation de 3 lignes électriques (haute tension) sur 55 km à partir du poste source de Tiznit connecté au complexe solaire Noor Ouarzazate ainsi que la construction de 2 stations de pompage et 2 réservoirs de mise en charge.

    Cette unité industrielle devra produire 275.000 m3/jour extensibles à 400.000 m3/jour dont 150 pour l’eau potable de la ville d’Agadir et 125 pour l’irrigation de la région Chtouka Ait Baha. Cette usine vise la sécurisation de l’alimentation en eau potable pour une population de 2,3 millions d’habitants à l’horizon 2030 dont 20% en milieu rural.

    Le projet permettra également de porter le taux d’accès à l’eau potable en milieu rural à 100% au niveau du Grand Agadir, d’accompagner le développement socio-économique de la région et de préserver les ressources en eau souterraines. Une bonne alternative pour faire face à la croissance de la demande de l’activité agricole de la région qui a appauvri les nappes phréatiques face au coût élevé du transfert de l’eau du nord vers le sud. 

    Mohamed Boussaid, ministre des Finances a mis en exergue «l’approche innovante au niveau de la conception et du montage qui repose sur le partenariat public/privé caractérisant ce projet dont les particularités peuvent faire d’elle une référence au niveau mondial». L’argentier du Royaume a, également, annoncé que cette expérience est de nature à être dupliquée dans d’autres régions mais également au niveau d’un certain nombre de pays dans le monde.

    Une région sous pression

    La région de Souss Massa est alimentée à partir des ressources superficielles à raison de 80%, via les barrages de Moulay Abdellah et de Abdelmoumen ainsi qu’à partir de ressources souterraines à hauteur de 20% (nappe de Souss). Celles-ci  permettent de satisfaire les besoins en eau potable à l’horizon 2020. Le recours au dessalement de l’eau de mer a été dicté par la nécessité d’accompagner le développement de la région Souss Massa caractérisée par un grand dynamisme socio-économique, urbanistique et touristique.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc