×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Assertivité: Communiquez sans heurter

    Par Karim Agoumi | Edition N°:4985 Le 21/03/2017 | Partager
    Un comportement sain qui bannit l’agressivité et la passivité
    Disque rayé, fogging, edredon… Les techniques essentielles à employer!
    Une démarche qui permet d’éviter les conflits entre les troupes
    assertivite_085.jpg

    Il existe des conflits dans toutes les entreprises. Ils peuvent cependant rapidement devenir nuisibles et entraîner le mécontentement des salariés, une hausse du turn over et une baisse de la productivité. Pour changer la donne et les éviter, il est possible pour les employés de développer leur assertivité. Une démarche permettant de communiquer de manière pacifique avec leurs collaborateurs afin d’entretenir des rapports sains avec ces derniers. Des comportements à cultiver qui nécessitent beaucoup de pratique afin d’être maîtrisés et qui améliorent sensiblement le climat social de l’organisation. Explications.

    Un comportement assertif en milieu professionnel consiste pour un employé à faire passer un message en évitant toute forme d’agressivité et de passivité, révèle Hanane Ellioua, docteur et consultante en RH et comportement organisationnel. Un style de communication particulier utilisé pour contourner la fuite, la manipulation, la soumission ou encore les clashs, précise la spécialiste. L’assertivité repose également sur l’affirmation de soi et sur le respect d’autrui, ce qui permet aux salariés d’adopter une attitude plus ferme par rapport aux évènements quotidiens et d’entretenir ainsi des relations plus harmonieuses avec leurs collègues, ajoute le consultant en management et en recrutement Ali Serhani. Un salarié assertif apprend par ailleurs à défendre son propre point de vue sans attaquer celui des autres, mais également à exprimer librement ses sentiments. Une manière de s’exprimer intelligemment sans «heurter» qui permet aux troupes de collaborer avec objectivité et transparence et améliore grandement la gouvernance de l’entreprise.

    Une fois instaurée en entreprise, l’assertivité permet d’instaurer des rapports plus francs et plus sains entre les employés, ce qui leur garantit une meilleure santé mentale et réduit  leur niveau d’anxiété ainsi que leur tension, assure Ellioua. Les employés gagnent également considérablement en assurance et communiquent ainsi de manière plus efficace avec leurs collaborateurs. La démarche consolide ainsi les rapports interpersonnels et limite les sensations de frustration, ce qui contribue à réduire les conflits et améliore à terme la productivité des troupes.

    Pour éviter les conflits tout en faisant preuve d’assertivité, il est tout d’abord conseillé d’employer la technique du «fogging». Une méthode qui revient à déterminer un terrain d’entente en isolant des points sur lesquels un accord est envisageable avant de contredire la partie du discours à laquelle on s’oppose, confie Ellioua. «Une stratégie qui permet d’instaurer un climat propice à l’échange et à la construction entre les troupes», souligne l’experte. Autre technique envisageable, celle du disque rayé qui revient à répéter une requête autant de fois que nécessaire. L’employé doit alors redoubler d’amabilité à chaque répétition, jusqu’à ce que l’autre partie abandonne définitivement et finisse par céder, nous explique la consultante. L’assertivité peut aussi être appliquée en entreprise à travers la technique dite de l’edredon.

    Celle-ci consiste pour l’employé à prendre acte des propos de son interlocuteur sans émettre d’avis personnel mais sans abandonner non plus sa propre position. Une démarche qui permet ainsi de recadrer l’échange sur l’objectif au lieu de perdre du temps en discussions futiles. Le langage corporel occupe également une place significative dans l’affirmation de soi en entreprise. Il est notamment conseillé d’éviter de croiser les bras ou encore de garder ses yeux baissés. Des gestes qui coupent la communication et qui constituent un obstacle à l’échange. Enfin, un salarié assertif doit savoir bien choisir les mots qu’il emploie. Les expressions négatives telles que «je suis désolé» ou encore «j’ai peur» doivent ainsi être évitées autant que possible.

    Une démarche propre au middle et au top management

    L’assertivité est une démarche de plus en plus utilisée au Maroc. Ce comportement est en effet présent dans près de 50% des organismes, assure Ali Serhani, consultant en management et en recrutement. Il est avant tout l’apanage des entreprises qui emploient un leadership ouvert et constructif à la fois, autrement dit au sein duquel le manager se soucie davantage des émotions de ses employés, souligne la consultante en RH et comportement organisationnel Hanane Ellioua. Il n’y a cependant pas encore de statistiques officielles à ce jour concernant l’adoption d’une telle méthode, même si les multinationales sont les premières à en faire usage.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc