×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Competences & rh

    Cadi Ayyad revoit sa carte de formation

    Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:4960 Le 14/02/2017 | Partager
    Et se concerte avec opérateurs économiques et recruteurs pour adapter les filières
    Objectif: Assurer une meilleure employabilité pour les lauréats de l’université

    C’est une initiative qui devrait déterminer le futur des profils universitaires à former dans la région de Marrakech. L’université Cadi Ayyad lance en effet une enquête nationale sur les attentes des différents opérateurs vis-à-vis de ses lauréats. Cette étude vise principalement à connaître les attentes des grands opérateurs socio-économiques, adapter les filières de formation aux besoins du marché de l’emploi et faciliter l’échange entre les recruteurs et l’université. Objectif: réduire le gap entre les attentes des opérateurs socio-économiques et les profils formés par l’université et surtout assurer une meilleure employabilité pour les lauréats de l’université.

    L’enquête lancée fin janvier porte sur un échantillon de grandes entreprises, fédérations, établissements publics (ministères, collectivités, agences de développement, offices...). Et afin d’enrichir nos résultats, le questionnaire a été également envoyé  aux cabinets et agences de recrutement. Les résultats de cette enquête seront présentés et discutés lors d’une rencontre université – monde socio-économique, qui aura lieu le 17 février. «Comme la majorité des universités des pays émergents, nous sommes soucieux d’offrir une formation en adéquation avec les attentes des acteurs socio-économiques et l’insertion professionnelle et particulièrement interpellés par l’avenir de ses 85.000 étudiants dont la majorité est issue de milieux modestes», explique Abdelatif Miraoui, président de l’université Cadi Ayyad.

    Aujourd’hui, l’université Cadi Ayyad étudie le contenu, les objectifs et les retombées de plus de 90 formations dans les différents champs disciplinaires, pour lancer une nouvelle offre de formation à la prochaine rentrée universitaire 2017-2018. Par l’organisation de cette rencontre, l’UCA entend s’ouvrir à son environnement socio-économique en faisant d’une pierre deux coups: d’abord, adapter la carte de formation de l’UCA et offrir aux étudiants de l’université de nouvelles perspectives. «Nous cherchons aussi un échange avec les opérateurs et les recruteurs sur leur pertinence opérationnelle pour définir ensemble les compétences transversales souhaitées chez les diplômés de l’université et prioriser les thématiques de recherche et développement dont ils ont besoin pour leurs projets à moyen et à long terme que ce soit au Maroc ou à l’étranger et en Afrique en particulier», espère Miraoui.

    Soft skills, life skills, langues... les chantiers

    A noter que plusieurs grands chantiers ont été ouverts par l’université régionale dont notamment un focus sur les langues, les soft skills et les life skills… Des éléments qui font défaut aux diplômés de l’université publique, ce qui les handicape dans leur recherche d’emploi. Parmi les chantiers ouverts par l’université Cadi Ayyad, on peut citer les «Career Center» pour le renforcement de l’employabilité de ses lauréats et leur accompagnement vers la construction d’une carrière professionnelle, l’introduction des MOOC (Massive Open Online Courses) comme outil pédagogique, permettant de remédier au faible taux d’encadrement et réduire ainsi le taux d’échec des étudiants. Aujourd’hui, plus de 100 modules d’enseignement sont en ligne, ce qui positionne l’UCA comme première plateforme pédagogique en Afrique. L’UCA a également mis en place des E-Lab pour permettre aux étudiants de réaliser des travaux pratiques à distance. Enfin dans ce chantier ouvert, l’UCA a aussi mis en place un processus d’évaluation des enseignements par les étudiants.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc