×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Un fonds d’amorçage pour les startups africaines

    Par Reda BENOMAR | Edition N°:4960 Le 14/02/2017 | Partager
    Business angels et investisseurs privés mettent à disposition une cagnotte de 45 millions de DH
    Les projets financés et coachés par des signatures du monde des affaires

    Bon nombre d’entrepreneurs démarrent leur projet, mais trop peu arrivent à dépasser la phase cruciale de «la vallée de la mort» pour devenir des startups à fort potentiel qui attirent les investisseurs locaux et internationaux. Et cela à cause d’un manque d’accès aux ressources nécessaires. Bonne nouvelle pour les porteurs de projets. Outlierz, un nouveau fonds d’amorçage doté de 45 millions de dirhams et dédié aux startups africaines, vient d’être lancé. Le seed capital injectera des tickets de 500.000 DH à 2 millions de DH dans une quarantaine de startups en 5 ans.

    Toujours en phase de qualification, le fonds compte passer à la phase investissement lors du deuxième semestre de 2017. Le fonds prévoit d’investir dans des entreprises au stade «preseed», c’est-à-dire avec un prototype et des premiers clients, ainsi que celles au stade «seed», comprendre celles qui ont un produit sur le marché et du chiffre d’affaires. Les applications sont ouvertes pour les startups basées en Afrique ainsi que les startups africaines basées à l’international. Des entreprises égyptiennes, nigériennes et marocaines, entre autres, ont déjà approché le fonds.
    L’objectif est de générer des startups à fort potentiel de croissance, de faciliter leur collaboration avec de grands groupes et les accompagner jusqu’à leur prochaine levée de fonds auprès de capital risqueurs locaux et internationaux. Des figures phares de l’entrepreneuriat et des startups au niveau mondial interviennent en tant que conseillers et/ou investisseurs privés. Parmi eux, Michael Seibel, CEO de YCombinator, un prestigieux accélérateur de startup, basé dans la Silicon Valley, grâce auquel des startups comme Airbnb et Dropbox sont devenues des succès planétaires.

    Il y a aussi Hassan Haider, directeur du fonds de 500 startups pour la région Mena, le fonds d’investissement en capital risque le plus actif au monde. Le fonds compte également sur le soutien de business angels marocains de la diaspora qui ont réussi comme Hicham Oudghiri, fondateur de Enigma.io basée à NYC, une sucess story à l’américaine, dans le big data. «Nous sommes honorés de pouvoir compter sur le soutien de figures éminentes de la scène startup mondiale pour mener à bien ce projet ambitieux. C’est un signal fort pour l’Afrique», confie Kenza Lahlou, fondatrice et directrice de Outlierz, également à l’origine de StartupYourLife, une initiative marocaine qui a pour objet de fédérer et de soutenir les entrepreneurs innovants marocains. Cette initiative voit le jour suite à deux années de travail acharné auprès d’entrepreneurs à travers StartupYourLife.

    L’accès aux ressources immatérielles, le point fort

    OUTLIERZ ambitionne d’apporter aux entrepreneurs du smart capital, en leur donnant accès à des ressources immatérielles pour développer des projets à fort potentiel à l’échelle régionale: un réseau d’entrepreneurs expérimentés, des conseils et une approche entrepreneuriale ainsi que l’accès rapide aux services supports dont ils ont besoin afin de faire émerger des success stories marocaines et africaines.

     

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc