×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    ... Et à Tanger aussi

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:4957 Le 09/02/2017 | Partager
    Un peu plus de 909.000 nuitées à fin novembre
    Les nationaux et les Espagnols, parmi les principaux clients de la destination
    tanger_4957.jpg
     

    Le million de nuitées échappe de peu à Tanger. Malgré un excellent cru pour 2016 avec une moyenne de croissance de 9% par rapport à 2015, le nombre de nuitées réalisées dans les établissements hôteliers classés a du mal à dépasser le million de nuitées, un record qui résiste à la capitale du Détroit. A fin novembre, le volume des nuitées cumulées s’établit à 909.500 nuitées, selon des chiffres issus du ministère du Tourisme, soit une hausse de 9% par rapport à la même période de l’année 2015.

    Si la tendance se poursuit, le secteur touristique tangérois devrait atteindre les 950.000 nuitées et les 450.000 arrivées en attendant les chiffres définitifs pour 2016. Mais il est plus que probable que pour 2017, le volume puisse enfin atteindre et dépasser le plafond de verre du million de nuitées. En effet, le secteur est actuellement sur une courbe ascendante, due à l’amélioration des conditions économiques en Espagne et à l’augmentation régulière des touristes issus de ce pays. A fin novembre, ils ont été 41.350 touristes ibériques à avoir opté pour Tanger. Cette ville constitue l’option de dépaysement la plus proche et la moins chère avec des touristes issus du sud de l’Espagne. L’augmentation du nombre de lignes aériennes connectant Tanger avec l’Espagne est lui aussi de nature à encourager le développement de ce marché. Ce marché est talonné de près par celui Français qui a enregistré lors des 11 premiers mois de 2016, 33.400 arrivées. Mais la plus grande part est celle enregistrée par le tourisme national qui continue d’être le champion toutes catégories avec 245.000 arrivées. Le nombre réel serait en effet légèrement supérieur, l’hébergement informel serait une pratique assez courante dans l’ensemble des villes du Nord. Un autre facteur qui continue de doper le secteur touristique est la montée en puissance du secteur industriel. Le développement des filières automobile et de ses équipementiers a permis d’augmenter le nombre de visiteurs dans la catégorie d’hommes d’affaires. 
    Ce type de clientèle est considéré comme une aubaine par les opérateurs qui y voient une source régulière de visiteurs non entachée par la saisonnalité mais qui est extrêmement regardante sur la qualité du service. Une dure réalité qui a rattrapé au vol certains hôteliers de la ville. 

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc