×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Entreprises

    Export: MBCE s’attaque au marché nigérian

    Par Safall FALL | Edition N°:4877 Le 17/10/2016 | Partager
    Une mission d’affaires multisectorielle en préparation
    Prospection et partenariats d’affaires, les enjeux
    mbce_export_077.jpg

    La baisse des cours du pétrole, principale source de devises pour le Nigéria, a mis à mal la croissance du pays. L’industrialisation revient à la mode pour diversifier l’économie (Ph. AFP)

    Sortir l’offre marocaine des zones de confort, c’est l’ambition que se donne Multi Boost Consulting et Events, un cabinet marocain spécialisé dans le B-to-B, notamment sur les marchés subsahariens. L’entreprise prépare un programme intégré d’activités ciblant l’un des marchés les plus dynamiques du continent, le Nigéria. Le projet est composé de plusieurs séminaires régionaux d’approche (1, 2 et 4 novembre prochain à Tanger, Casablanca et Agadir), ainsi que d’une mission commerciale multisectorielle sur ce marché (du 6 au 10 décembre). En s’attaquant au Nigéria, MBCE vise un triple objectif. «Le premier est de renforcer la présence de l’offre marocaine sur les marchés d’Afrique anglophone», explique Mohamed Chahoub, consultant chez MBCE. En effet, le Royaume a très peu développé ses échanges commerciaux et économiques avec cette zone du continent, en dépit d’une forte attractivité aux affaires et aux investissements. Les échanges commerciaux entre le Maroc et le Nigéria restent bien en deçà du potentiel. «Le Royaume n’a exporté vers ce pays que l’équivalent de 171,2 millions de dollars en 2013 et seulement 75,4 millions de dollars en 2014. Dans le sens inverse, le Nigéria ne fait pas mieux. Ses exportations vers le Maroc se sont établies, sur les mêmes années, à respectivement 37,4 millions et 16,5 millions de dollars. Le deuxième objectif est de «faire découvrir les potentiels et les opportunités du marché en termes d’échanges commerciaux et de partenariat et de disposer d’une information précise et fiable sur le marché et sur l’environnement des affaires», poursuit Chahoub. L’idée sera aussi de s’approprier des outils utiles pour construire les stratégies d’approche et de pénétration de ce nouveau marché d’Afrique de l’Ouest. «L’ultime étape de cette démarche consiste à accompagner les entreprises intéressées sur  cette plateforme pour rencontrer les partenaires recherchés», précise le consultant.
    MBCE met tout de même l’accent sur quelques secteurs d’activité à fort potentiel sur le marché nigérian sur la base d’investigations de marché. L’électrique, l’industrie pharmaceutique et l’agro-industrie sont les trois grands secteurs ciblés en priorité par la société marocaine. «Mais au fur et à mesure de la préparation, il s’est avéré que d’autres secteurs peuvent être de la partie, comme les secteurs de l’habillement et du cuir, les matériaux de construction, les services, etc.», complète-t-on auprès de MBCE. Le Nigéria est actuellement la première économie du continent. Depuis 2014, le PIB de ce pays a supplanté celui de l’Afrique du Sud avec un rythme de croissance soutenu de 6% en moyenne par an. Longtemps dépendant de ses exportations de pétrole, le gouvernement nigérian promeut de plus en plus une diversification poussée de l’économie locale, mettant l’accent sur l’industrialisation.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc