×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Rentrée scolaire
    Enseignants, le grand plongeon

    Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:4865 Le 28/09/2016 | Partager
    Plus de 16.000 départs pour cette rentrée
    7 millions d’élèves sur le chemin de l’école
    Le sureffectif, aujourd’hui structurel
    rentree_scolaire_065.jpg

    Malgré le recrutement de plus de 9.000 enseignants stagiaires, cette rentrée scolaire sera marquée par l’absence de ressources humaines

    Après le coup d’envoi officiel de la rentrée scolaire, l’heure est au bilan. Environ 7 millions d’élèves ont rejoint les 10.922 établissements scolaires pour cette rentrée scolaire 2016/2017, soit une hausse de 3,3% par rapport à l’année dernière. Ainsi, les nouveaux inscrits en école primaire ont atteint le nombre de 4,2 millions d’élèves, dont 702.000 rejoignent pour la première fois les bancs des écoles. Quant au secondaire collégial et le lycée, le nombre est respectivement de 1,72 et 1,03 million d’élèves.
    Un constat alarmant ressort du bilan du ministère de l’Education nationale. Alors que le niveau des inscriptions des élèves est en hausse, le nombre des enseignants a connu une baisse de 5,6%.  En effet, 16.172 des ressources humaines ont quitté leur fonction cette année, dont 6.700 ont demandé un départ volontaire après 30 ans de fonction. Selon les estimations du ministère de l’Education nationale, le déficit est de 6.746 enseignants dans le primaire, de 3.067 pour le collège et de 2.556 pour le lycée. Pour remédier à cette pénurie, 9.342 enseignants stagiaires ont été recrutés pour cette rentrée. Cette insuffisance en ressources humaines sera nuisible pour la qualité de l’encadrement pédagogique, certains établissements connaitront une charge des salles de cours de 40 élèves, voire plus. Un sureffectif contre-productif pour les jeunes écoliers, compte tenu des normes internationales qui conseillent d’avoir un effectif de 18 élèves en classe primaire pour assurer une qualité d’enseignement. Autre point noir, la difficulté à trouver des remplaçants aux enseignants absents pour maladie ou congé de maternité. Il est très souvent ardu pour le corps professoral  de compiler leurs propres agendas à ceux de leurs collègues qu’ils doivent remplacer.
    Du positif aussi dans cette rentrée scolaire qui sera marquée par l’ouverture de 88 nouveaux établissements, dont 41 écoles primaires, 35 collèges et 12 lycées. De plus, 2 établissements pour l’éveil des élèves seront créés dans chaque académie. Le ministère a également prévu la mise en place de 23 complexes sportifs dans 23 directions provinciales. Sur un autre registre, l’école publique rafle encore le plus grand nombre d’inscriptions à  hauteur de 87%, le reste se dirige vers le privé. La disparité des sexes s’efface au fil des années, 48% de filles se sont inscrites contre 52% de garçons.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc