×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Législatives 2016

    Elections: La nouvelle garde des partis

    Par Amine ATER | Edition N°:4855 Le 14/09/2016 | Partager
    Les formations de la majorité et de l’opposition optent pour les jeunes entrepreneurs
    Des profils dynamiques et multi-casquettes pour attirer le vote des jeunes
    election_partis_055.jpg

    Les partis politiques se sont lancés depuis quelques années dans une course pour coopter des jeunes entrepreneurs. Des profils comme Meriem El Ouafi (à droite) qui milite pour le PAM ou Hicham Amadi pour le RNI, susceptibles d’apporter de la fraîcheur au paysage politique et rapprocher les entreprises du Parlement (Ph. Privée)

    Le scrutin du 7 octobre sera l’occasion pour les partis politiques de lancer dans le bain électoral leur nouvelle garde. Un moyen pour les formations d’attirer un électorat jeune qui s’identifiera plus facilement aux jeunes candidats. Surtout que ces jeunes électeurs ont tendance à rejeter les vieux routiers des élections. Pour y arriver, les partis de l’opposition et de la majorité optent de plus en plus pour de jeunes entrepreneurs. C’est le cas pour le PAM qui a intégré dans ses rangs des profils qui se lancent pour la première fois dans la course électorale, dont Meriem El Ouafi, entrepreneuse dans le secteur du tourisme. Il s'agit de la plus jeune femme élue dans la Chambre de commerce de la région Souss Massa. «J’ai débuté dans l’entrepreneuriat en 2005, ce qui m’a donné un bagage que je peut faire fructifier dans le domaine législatif. Actuellement je chapeaute la Commission du tourisme de la Chambre de commerce de Souss Massa», explique Meriem El Ouafi. Celle-ci compte plusieurs flèches à son arc, en plus de diriger un complexe touristique dans la région d’Agadir, elle est co-gérante de l’entreprise Argan Morrocan Life, secrétaire générale adjointe au bureau exécutif du Centre régional du tourisme ou encore trésorière au bureau provincial du PAM. «Je suis également adhérente et membre du bureau régional de la CGEM. Mon appartenance à cette structure m’a permis de participer à la réflexion pour tirer de l’avant la région. C’est justement cette énergie que je compte mettre au service de mes concitoyens et qui ne peut que compléter l’expérience des politiciens chevronnés», soutient El Ouafi, qui se présente au niveau de la liste nationale du PAM. Les partis de la majorité ont également opté pour la même stratégie. C’est le cas du RNI où milite Hicham Amadi en tant que membre du conseil national. «Intégrer le Parlement serait pour moi l’occasion d’alléger le dispositif législatif. En clair, ma priorité est de rapprocher l’entreprise de la 1re Chambre en poussant le débat vers des choses concrètes ayant un impact réel sur la vie des entreprises», avance Amadi. Pour ce jeune entrepreneur dans le domaine des IT, l’urgence réside dans la refonte des lois sur le paiement, la création d’entreprise ou encore à donner plus d’importance aux nouvelles solutions monétiques. Un outil de paiement jugé plus transparent par le jeune RNIste et qui permettrait de «lutter contre le cash, source de l’informel».  Candidat pour intégrer la liste nationale du parti de Salaheddine Mezouar, ce jeune chef d’entreprise a passé son baptême du feu électoral lors des dernières régionales. «Je ne fais pas de la politique politicienne, ce qui m’intéresse c’est de participer à l'élaboration de lois ayant de la profondeur et de l’impact sur les entreprises de façon à optimiser leur croissance. L’important pour moi est de rompre avec les plans dont les résultats concrets ne sont ressentis qu’après une décennie», explique Hicham Amadi.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc