×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Marrakech: Une école d’été sur les technologies vertes

    Par Stéphanie JACOB | Edition N°:4854 Le 09/09/2016 | Partager
    Organisée par l’agence marocaine de l’énergie solaire, Masen
    Au profit de 50 étudiants aux bases scientifiques suffisantes
    Le développement des compétences pour objectif
    technologie_vrte_ecole_054.jpg

    Les technologies vertes sont le thème choisi pour cette 4e édition de l’école d’été organisée par l’agence marocaine de l’énergie solaire, Masen. Dans les locaux de l’université Cadi Ayyad de Marrakech, 50 étudiants sont en formation jusqu’au 9 septembre (Ph. RMC)

    Pour cette 4e initiative, ce sont 50 étudiants, totalement pris en charge, qui suivent les enseignements de l’école des technologies vertes. Organisée par Masen, l’agence marocaine de l’énergie solaire, en partenariat avec la coopération allemande pour le développement durable, la GIZ, l’aide académique et logistique de l’Université Cadi Ayyad de Marrakech, et le partenariat industriel du Cluster Solaire, cette école d’été 2016 se tient jusqu’au 9 septembre. Les heureux bénéficiaires sont tous des étudiants marocains inscrits en première année de master dans une université marocaine, élèves ingénieurs inscrits en 1re ou 2e année d’une école d’ingénieurs marocaine ou en 1re année de préparation de doctorat. La seule condition est qu’ils aient les bases scientifiques suffisantes pour profiter pleinement des enseignements dispensés. En génie mécanique, thermique, énergies renouvelables, électrique ou génie des procédés, ils sont encadrés par des intervenants de l’INES, le Centre de référence européen sur l’énergie solaire et le bâtiment, The Renewables Academy (RENAC) et Tecsol, un des principaux bureaux d’études indépendants français spécialisé dans l’énergie solaire, mais également par des enseignants-chercheurs marocains. Au programme de cette 4e édition, le contexte global et les technologies des énergies renouvelables, les défis et les enjeux de l’énergie, l’électricité et l’émission CO2, la gestion de projets photovoltaïques, le volet solaire thermique basse température, ou encore l’éolien et l’hydroélectricité. Les objectifs de cet événement sont nombreux. Pour les organisateurs, il s’agit avant tout d’initier les futurs cadres aux technologies vertes et à leurs applications. Mais aussi, d’inciter les étudiants à s’orienter vers cette thématique, de créer un réseau entre ces étudiants autour de la thématique du vert, d’établir des liens entre le monde académique et le monde industriel, et de constituer une CVthèque pour les industriels.

    L’année dernière, c’est à Ifrane que s’est tenue l’école d’été tournée vers le solaire, en partenariat avec l’Université Al Akhawayn, toujours dans le cadre des actions de développement des compétences dans le domaine des technologies environnementales de l’agence Masen. Le groupe souhaite ainsi contribuer à fournir au pays une ressource humaine compétente et compétitive dans ces nouveaux métiers.
    De notre correspondante,
    Stéphanie JACOB

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc