×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Dislog double ses capacités logistiques

Par Ayoub IBNOULFASSIH | Edition N°:4820 Le 25/07/2016 | Partager
Une plateforme de 25.000 positions palettes
Un coût d’investissement de 100 millions de DH
dislog_4820.jpg

A travers sa nouvelle plateforme logistique, Dislog multiplie par 2 ses capacités de stockage. Le coût de cet investissement s’élève à 100 millions de DH (Ph. Dislog)

Dislog consolide sa chaîne de valeur pour venir en appui à l’élargissement de son portefeuille clients. La firme de Moncef Belkhayat vient en effet d’entamer la construction d’une plateforme logistique au sein de sa filiale Building Logistics Services basée à Bouskoura. Le nouveau site sera doté d’une capacité de 25.000 emplacements palettes pour un coût d’investissement global de 100 millions de DH. Cette capacité viendra s’ajouter aux 26 plateformes qui couvrent un large périmètre sur l’ensemble du territoire national. «C’est une extension naturelle de notre business», commente Ali Tazi, directeur administrateur général du pôle Food chez Dislog Group. La plateforme sera à moitié opérationnelle dans 6 mois dans un premier temps, puis à 100% au bout d’un an. L’objectif à terme est de s’inscrire dans la  logique de «full integrated distributor» -distributeur intégré complet- que s’est fixée la maison-mère. La réduction des coûts est l’un des leviers compétitifs majeurs en logistique. C’est l’essence même du métier de prestataire logistique qui doit relever constamment les défis et chercher des solutions toujours plus performantes, flexibles et réactives. En dehors de la distribution pure ou encore l’entreposage, Dislog opère en 3PL (Third Party Logistics), une combinaison de services à valeur ajoutée offrant aux clients la possibilité d’externaliser leur fonction logistique et de se concentrer sur leur cœur de métier. «L’enjeu pour nous est d’éliminer les ruptures de charge qui génèrent des coûts supplémentaires pour nos clients», insiste Tazi. La vigilance reste donc de mise pour une entreprise qui opère quasi-exclusivement auprès des multinationales telles que Procter&Gamble, Fater, Mars, JDE, Braun et De Longhi, Duracell, Kellogg’s, Pringles, Dari, Aicha…. Avec ce nouvel espace, le groupe multiplie par 2 sa capacité de stockage. Mais la gestion d’entreposage n’est que l’une des fonctions qu’assure le prestataire auprès de ses clients. La filiale d’H&S fait évoluer progressivement son offre vers l’amont. «Sur certains contrats, nous complétons notre offre avec un service en amont, en support d’achats», fait valoir Ali Tazi. La gestion du sourcing et approvisionnements vient en quelque sorte hisser les standards, autrefois limités au stockage classique. Aujourd’hui, Dislog génère près de 87% du chiffre d’affaires consolidé du groupe, qui ressort à 2,5 milliards de DH. Le renforcement du dispositif logistique intervient 2 mois à peine après la restructuration des activités de la holding familiale. Celle-ci avait pour rappel réalisé une prise de participation de 50%, co-détenue avec Adil Besri dans le capital de WB Africa, une entité à vocation médiatique & Com.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc