×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    L'Edito

    Noir

    Par L'Economiste| Edition N°:2654 Le 19/11/2007 | Partager

    Le tollé provoqué par la suppression de certaines exonérations fiscales en faveur des promoteurs immobiliers de l’habitat social, n’est pas terminé. Après le lobbying auprès du ministère de tutelle, ils font monter la pression en décidant cette fois-ci de s’adresser aux parlementaires. Objectif: conserver les nombreux privilèges que procurent les mesures fiscales dérogatoires appliquées au secteur. Certes, celles-ci ont eu un impact économique positif sur l’habitat qui connaît une relance sans précédent. Mais les anomalies et les fraudes en cours n’échappent à personne. Le noir y est érigé en système. Les exonérations fiscales ne suffisent plus à ces promoteurs qui cherchent à profiter au maximum. Cependant, il est clair qu’avec cette fiscalisation, on court le risque de voir ces promoteurs se désengager massivement du logement social pour aller vers d’autres segments de l’habitat, comme le moyen ou le haut standing. Le gouvernement l’a compris. Alors, il a mis en place un nouveau dispositif pour ceux qui veulent réaliser un logement social à 140.000 DH. Là, l’exonération fiscale sera totale, foncier public et viabilisation fournis à prix coûtant. Et, à la clé, une ouverture sur le monde rural. Le but est d’encourager les promoteurs privés à se spécialiser dans ce segment laissé à l’abandon depuis toujours. C’est donc un terrain en friche avec des potentialités de développement énormes: près de 15 millions de personnes seront concernées. Avec une architecture harmonieuse, des rues asphaltées, des écoles, des dispensaires...En somme, des douars d’une autre génération. Autant d’éléments qui préparent une révolution tranquille de l’habitat dans nos campagnes. Mais attention, cela ne doit pas se faire au détriment de la qualité et la sécurité. Mohamed CHAOUI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc