×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

L'éditorial

Par L'Economiste| Edition N°:221 Le 14/03/1996 | Partager

Le Discours du Trône, axé sur les réformes, fait son chemin dans les esprits du monde économique qui avait été éprouvé en ce début d'année. Parlant de réformes, SM le Roi parle d'avenir. Avec tout ce que cela implique d'application et d'efforts pour la modernisation, pour la poursuite des changements structurels qui doivent généraliser les comportements de rigueur et d'initiatives chez les entreprises, en même temps qu'ils doivent approfondir l'évolution de l'Etat vers son rôle de régulateur.
De son côté, le message aux investisseurs d'Abdelaziz Alami, le patron de la BCM, dont le charisme dépasse l'institution placée sous sa responsabilité, apporte sa pierre à la reconstruction de l'espoir.
Parallèlement, la réunion du 12 février dernier, à la Wilaya de Casablanca, entre les hommes d'affaires et le gouvernement, sous la présidence du Premier ministre, prend de la valeur. Outre d'avoir rassuré le monde économique, la rencontre marquait le consensus: pas question de retourner à la situation de laxisme, pas question de se laisser aller dans l'attentisme, pas question de laisser se dissoudre l'autorité de l'Etat et pas question, non plus, de remettre en cause l'Etat de droit.

Qu'elle s'exprime dans la rigueur du travail des douaniers, des juges ou dans le respect que lui portent les entreprises comme les personnes, cette autorité est indispensable à un système libéral.
Il y a d'évidence une corélation très étroite entre le niveau d'initiatives économiques et culturelles, l'autorité de l'Etat et l'Etat de droit. Ensemble, ils apportent dynamisme, sécurité et prévisibilité. Nous avons trop de problèmes sociaux et de problèmes de compétitivité pour nous permettre de jouer un autre jeu.

Abdelmounaïm DILAMI


Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc