×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

L'éditorial

Par L'Economiste| Edition N°:20 Le 12/03/1992 | Partager

LA pauvreté recule et ce, sous un Programme d'Ajustement Structurel. Certes, il y aura plus que probablement des critiques virulentes et de tout genre. Ce n'est pas malsain, au contraire.
Il y a moins de dix ans, on passait purement et simplement la question de la pauvreté par pertes et profits. Le changement de partis au pouvoir depuis n'a pas fait grand chose à l'affaire puisque les gouvernants d'aujourd'hui sont accusés par les gouvernants d'hier et les opposants d'aujourd'hui de ne pas en faire assez. Plus piquant si cela se peut: ce sont les opposants d'aujourd'hui qui ont eu le mérite d'avoir lancé le PAS!
Ce chassé-croisé politique montre que les évolutions d'attitudes et donc d'exigences sont des tendances lourdes de la société marocaine.

La pauvreté n'est plus supportée. Phénomène social naturel, identifié depuis Tocqueville: c'est quand un problème est en voie de se résoudre qu'il est le plus insupportable.
Ceci ne veut pas dire, malheureusement, que l'économie marocaine en a fini avec les travers.
Puissants, demeurent les vieux réflexes autour des actions sociales.
Personne n'a fait de bilan sérieux de l'Education qui coûte plus du tiers du Budget et qui réussit à exclure les deux tiers de petites filles de la campagne. Personne n'a fait de bilan sérieux des subventions directes et indirectes en agriculture.
Personne n'a fait le bilan sérieux des maintiens artificiels d'emplois, des surcoûts de l'énergie, de l'hyperfiscalité sur les entreprises modernes, des droits de douanes,... Les vieux réflexes les présentent encore comme des "redis-tributions", des "protections", des "politiques sociales", ...
Ce sont pourtant des fauteurs de pauvreté.

L'ECONOMISTE


  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc