×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Flash

Pénurie d’eau : De gros risques économiques pour le monde arabe

Par L'Economiste| Le 29/08/2018 - 16:36 | Partager
Pénurie d’eau : De gros risques économiques pour le monde arabe

6 à 14% de PIB en moins. C’est le risque auquel s’exposent les pays arabes à cause de la pénurie d’eau qui touche la région MENA, selon un nouveau rapport de la Banque Mondiale et de la FAO. Ces pays, dont certaines régions sont déjà affectées par le stress hydrique, exposent leur population à de grands dangers économiques à cause de leurs politiques inefficaces en matière d’eau.

Les pénuries d’eau sont devenues de plus en plus sévères "en raison de la demande croissante en eau et des changements climatiques, précise le document "Gestion de l’eau dans les systèmes fragiles : renforcer la résilience aux chocs et aux crises prolongées au Moyen-Orient et en Afrique du Nord". En effet, plus de 60% de la population de la région est concentrée dans des zones affectées par un stress hydrique de surface élevé ou très élevé, alors que la moyenne mondiale est d’environ 35%, note le document.

Pour inverser la tendance, la Banque Mondiale et la FAO ont préconisé une gestion à long terme des ressources en eau et l’abandon des politiques actuelles axées sur l’augmentation des approvisionnements.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc