×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Flash

Le ministère de l'Intérieur décide de poursuivre Ziane

Par L'Economiste| Le 12/01/2021 - 16:12 | Partager
Le ministère de l

Suite aux déclarations et aux graves accusations qu'il a proférées à l'égard d'une institution nationale, le ministère de l'Intérieur a décidé d'activer une poursuite judiciaire contre Ziane à travers le dépôt d'une plainte devant le Parquet près le tribunal de première instance de Rabat.

Le ministère précise que "conformément aux dispositions de la Constitution du Royaume, notamment celles relatives à la garantie des droits des justiciables, individus et institutions, et dans le cadre du souci de mettre en oeuvre les dispositions juridiques régissant l'Etat de droit, et suite aux déclarations et graves accusations proférées par Mohamed Ziane contre une institution nationale, le ministère de l'Intérieur a décidé d'activer la poursuite judiciaire à son encontre à travers le dépôt d'une plainte devant le Parquet près le tribunal de première instance de Rabat".

et de rajouter que "la décision de déposer plainte est basée sur des faits matériels concrets, à travers lesquels des institutions de l'Etat ont été offensées via la diffusion d'accusations et d'allégations fallacieuses, sanctionnées par le Code pénal, notamment les crimes d'outrage à des fonctionnaires publics lors de l'exercice de leurs missions, injure contre un corps constitué, publication d'allégations et faits mensongers et diffamation".

Ce recours à la justice émane de son devoir constitutionnel de protection et d'exécution de la loi et pour faire face à tous les contrevenants, quels qu'ils soient, et de son ferme engagement à protéger ses personnels contre toute attaque, outrage ou diffamation dont ils pourraient être la cible lors de l'exercice de leurs missions et ce, conformément à la loi et dans le cadre du strict respect des dispositions constitutionnelles et des règles juridiques en vigueur, souligne le département de Laftit.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc