×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Echafaudage

Par L'Economiste| Edition N°:4020 Le 29/04/2013 | Partager

LE Maroc aura quelque part son «agenda fiscal». Au pire, à l’issue des deux jours des Assises qui démarrent aujourd’hui, l’on  arrivera à fixer le calendrier des discussions  pour les prochains mois. Au mieux, l’on parviendra à prendre des décisions.   En tout état de cause, l’on aura gagné quelque chose sur la méthode. Ce rendez-vous témoigne d’une relation plus mature autour de l’impôt et, s’il aboutit sur des réalisations, à la suppression de verrous idéologiques. 
Il faut faire de ce dossier une priorité, à la fois au nom de l’équité, au nom de la compétitivité de l’économie marocaine et au nom de notre souveraineté financière. L’impôt est la principale ressource pour le budget au cas où on l’aurait oublié (plus de 70% des ressources émanent des recettes fiscales). Il ne s’agit pas seulement d’une opération one-shot pour corriger les dégâts de la crise. Ces impératifs de réforme s’imposaient déjà avant. Ils s’imposent un peu plus aujourd’hui.
La conjoncture difficile n’a fait que rapprocher le mur du son alors que s’éloignent pour cette année  les perspectives de rentrées d’impôts importantes.
Tant mieux si ce contexte peut agir comme un électrochoc. On le sait,  le grand problème du système fiscal au Maroc réside dans la répartition de la charge fiscale: l’IS supporté par une poignée d’entreprises, l’IR qui s’appuie essentiellement sur les revenus des salariés, la TVA qui échappe à de nombreux secteurs. Une charge fiscale qui pèse parfois sur des activités économiques avant que celles-ci n’aient rapporté quoi que ce soit.
Relégitimer l’impôt, le rendre plus intelligible...probablement qu’avec une meilleure cohérence de l’échafaudage fiscal actuel, l’on arrivera à faire comprendre aux Marocains que cette bataille des Finances publiques ne peut pas être indolore.

Mohamed BENABID

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc