×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Défi

Par L'Economiste| Edition N°:3043 Le 10/06/2009 | Partager

Deux jours nous séparent du scrutin, et la campagne électorale ne semble pas avoir pris tout son envol. Pour les 48 heures qui restent, les candidats mettront toutes leurs forces dans la bataille. Ils vont vouloir liquider leurs stocks en dépliants et autres tracts. Attention, en les jetant un peu partout le dernier soir, ces imprimés finissent par altérer l’environnement et salir nos rues. Cela s’est déjà vu par le passé.A l’origine de la morosité ambiante de cette campagne, les dispositions fermes prises par le ministère de l’Intérieur pour moraliser ces élections. Un dispositif qui a refroidi plus d’un. De plus, les partis eux-mêmes n’ont pas tiré les leçons des expériences passées. Dans plusieurs circonscriptions, leurs états-majors ont attendu la dernière minute pour trancher entre les candidats en tête de liste. Dans leur approche avec les citoyens, même les grandes formations n’ont pas innové. Elles se sont contentées de reconduire les mêmes procédés, sans recourir aux multiples possibilités qu’offrent les nouvelles technologies de l’information et du marketing électoral qui ont fait leurs preuves ailleurs. Finalement, rien n’a changé, rien n’a bougé depuis le dernier scrutin.Si les grandes villes n’ont pas réussi à séduire les citoyens, les communes rurales ont par contre enthousiasmé les foules. Dans les petites villes et les villages, particulièrement lors des souks hebdomadaires, endroits de rassemblement par excellence, l’effervescence est à son comble. Dans ces contrées, les enjeux sont concrets et clairs: des routes, un pont, une école, un dispensaire, de l’eau… autant de leviers pour mobiliser les électeurs. C’est cette logique, censée endiguer l’abstentionnisme, qui a manqué dans les grandes villes. Un défi en principe à relever pour ces élections. Alors, trop tard?...Mohamed CHAOUI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc