×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Attractivité

Par L'Economiste| Edition N°:2646 Le 07/11/2007 | Partager

L’amélioration du climat des affaires sera sans doute un autre enjeu pour le gouvernement El Fassi. Grisé par le stock record d’IDE en 2006, le Maroc pourrait être tenté de s’endormir sur des lauriers qui, pour cette année, s’inscrivent dans une conjoncture internationale exceptionnelle. Pour pérenniser l’attractivité, la promotion du pays est constamment boulimique d’arguments solides. Il faut la nourrir du rythme des réformes, de la qualité de l’infrastructure, « ratios » examinés à la loupe par les sherpas de l’investissement. Quant à la recherche de faibles coûts salariaux, il ne faut pas se faire des illusions, ce n’est plus la seule préoccupation dans les choix d’implantation. Le Maroc doit surtout pouvoir rassurer sur le risque RH. Les grands groupes qui souhaitent s’installer au Maroc doivent pouvoir trouver des techniciens et des personnels qualifiés en quantité suffisante. Ces objectifs ne seront atteints qu’au prix d’efforts quadruplés dans le domaine de l’éducation et de la formation. Or, les échos ne sont guère favorables à ce niveau. L’offre de main-d’œuvre qualifiée continue manifestement de donner quelques signes d’essoufflement dans deux secteurs particulièrement concernés par le boom des IDE: le tourisme et l’offshoring. Une autre difficulté structurelle porte sur la vulnérabilité du tissu économique local, en particulier des petites et moyennes entreprises capables de se greffer sur les grands groupes. Il serait regrettable que le Maroc perde des marchés de sous-traitance locale en raison du déficit de PME travaillant aux standards internationaux, ou exclues du cahier des charges de ces enseignes mondiales. Sur ces chantiers là, il faut donc soigner les handicaps. Mohamed BENABID

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc