×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

Zones agricoles: Halte à l'urbanisation!

Par L'Economiste | Edition N°:510 Le 19/05/1999 | Partager

· Un congrès national sur l'aménagement du territoire en automne
· La non-application de la loi sur l'urgbanisme bloque la protection des zones agricoles
· Le foncier, grand mal des zones agricoles


Comment trouver un équilibre entre le développement de l'urbanisme et la préservation des terres agricoles? La question a soulevé un large débat lors de la journée de réflexion organisée hier à Rabat par le Ministère de l'Agriculture, du Développement Rural et de la Pêche Maritime. La journée, qui avait pour thème "Urbanisation et sauvegarde des terres agricoles", était organisée en collaboration avec le Ministère de l'Aménagement du territoire, de l'Urbanisme et de l'Habitat.
La couleur de ce débat a été annoncée par M. Habib El Malki, ministre en charge de l'Agriculture. Sur un ton prévenant, M. El Malki a annoncé que les dégâts occasionnés par l'extension de l'urbanisme aux dépens des zones agricoles sont considérables. "A peine 12% de la surface du territoire national est cultivable, soit environ 8,7 millions d'hectares", affirme M. El Malki. La situation risque d'empirer devant les besoins alimentaires croissants de la population qui seront multipliés par 3 ou 4 à l'horizon 2020.

Stratégie globale et concertée


Les difficultés rencontrées dans la rationalisation de l'extension de l'urbanisation sont aussi dues au blocage que connaît le cadre juridique. Plusieurs voix se sont élevées dans la salle pour appeler à l'application de la loi 12-90 réglementant la préservation des terres agricoles. L'élaboration des cartes des zones agricoles dans les périmètres urbains connaît des difficultés techniques. Cette élaboration, entreprise il y a plusieurs années par le Ministère de l'Agriculture, souffre aussi de l'absence de concertation entre les opérateurs impliqués dans la mise en place de documents d'urbanisme.
Pour sa part, M. Mohamed El Yazghi, ministre en charge de l'Aménagement du Territoire, a annoncé qu'un congrès national sur l'aménagement des terres tiendra ses assises en automne. Le congrès, qui connaîtra aussi la participation du Ministère de l'Agriculture, aura pour objectif l'élaboration "d'une stratégie globale et concertée" sur la politique de l'aménagement territorial".
M. Saïd Chbaâtou, ministre en charge des Eaux et Forêts, estime que le problème du rétrécissement des zones agricoles est ailleurs. "Pour préserver ces terres, il faut crever l'abcès du foncier en élaborant une politique concertée dans ce domaine", lance le ministre.
La flambée des prix du foncier encourage la spéculation. "Ceci est d'autant plus voyant qu'il est presque impossible de réintégrer le foncier pour concevoir des projets économiques rentables", affirme M. Chbaâtou. La solution est de dévaloriser le foncier en le ramenant à sa juste valeur. L'Etat est appelé a oeuvrer dans ce sens et à contenir l'effet de spéculation en matière de logement.

Nadia LAMLILI


Ce que dit la loi


La loi n°12-90 a introduit le principe de la préservation des terres agricoles et des forêts. La détermination des zones nouvelles à ouvrir à l'urbanisation se fait selon un schéma directeur d'aménagement urbain (article 4). La loi réglemente aussi la préparation des cartes de zones agricoles (article 5). Ainsi, les limites de ces zones sont fixées par décrets pris sur proposition du ministre chargé de l'Agriculture après avis de l'autorité gouvernementale chargée de l'Urbanisme.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc