×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Wimax: Quelles perspectives?

Par L'Economiste | Edition N°:2671 Le 12/12/2007 | Partager

. Réaliser le haut débit universel. «2008 sera l’année de percée» Depuis son lancement il y a quelques années, le Wimax (Worldwide Interoperability for Microwave Access) attire les opérateurs qui font de plus en plus confiance à la fiabilité, la stabilité et aux avantages de cette technologie.Alcatel-Lucent, leader en la matière, a organisé dernièrement une conférence à Vélizy en France pour présenter les atouts et les perspectives d’évolution du haut débit universel. «2007 a été une année importante dans le domaine du Wimax en général, qui a enregistré une forte montée en puissance, et pour Alcatel-Lucent en particulier, qui s’est imposé comme le leader de cette technologie» annonce d’emblée Karim El Naggar, vice-président d’Alcatel-Lucent Wimax.Pour rappel, le Wimax est une technologie hertzienne de transmission de données à haut débit. Elle permet notamment de surfer sur Internet en haut débit, de téléphoner, ou encore d’interconnecter des réseaux d’entreprises. Contrairement à l’ADSL ou une autre technologie filaire, le Wimax utilise les ondes radio, tout comme vous utilisez déjà la radio avec votre téléphone portable. Cette technologie permet de transporter l’ensemble des flux de communications (Internet, données, voix sur IP) avec un niveau de garantie défini selon les besoins.«Si 2007 a été l’année de nombreux accomplissements, nous envisageons 2008 comme l’année de la percée du Wimax, pendant laquelle un nombre croissant d’opérateurs du monde entier lanceront des services commerciaux à la suite d’essais techniques concluants», poursuit-il. Selon les prévisions d’Alcatel-Lucent, le marché mondial du Wimax Rev-e (infrastructure et services) devrait passer de plusieurs centaines de millions d’euros en 2007 à 3,5 ou 4 milliards en 2009, avec une forte progression entre 2008 et 2009. À ce jour, les licences Wimax couvrent plus de la moitié de la population mondiale, et les opérateurs français commencent à offrir de nouveaux services utilisant cette technologie. Sur les marchés à forte croissance, le Wimax donne aux fournisseurs de services la possibilité de passer directement à la technologie la plus moderne, y compris dans les régions ne bénéficiant habituellement d’aucun service télécom. Dans les zones où les réseaux de cuivre n’atteignent pas la population ou sont de qualité médiocre, le Wimax permet d’accéder à l’Internet haut débit et à des services téléphoniques via la voix sur IP. En même temps, ces réseaux peuvent prendre en charge des services mobiles avancés pour les précurseurs, en particulier dans les zones urbaines davantage peuplées. Sur les marchés plus évolués où le taux de pénétration des services télécoms est plus élevé, le Wimax permet aux opérateurs de proposer des services haut débit avancés comme l’Internet mobile, la télévision mobile, les jeux vidéo et le bureau mobile, tout en donnant aux nouveaux opérateurs ambitieux la possibilité de concurrencer directement les opérateurs historiques. Saïd MABROUK

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc