×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Vaccin Grippe A: Les médecins résistent

Par L'Economiste | Edition N°:3170 Le 15/12/2009 | Partager

La psychose liée aux effets secondaires du vaccin contre la grippe A/H1N1 gagne du terrain au Maroc, après le démarrage de la campagne de vaccination le 9 décembre. Les médecins aussi sont concernés. Pour preuve, seuls 678 praticiens se sont fait vacciner. Ce qui reste très faible, alors qu’ils devraient donner l’exemple, estime le docteur Fouad Jettou, directeur régional du ministère de la Santé du Grand Casablanca- L’Economiste: Faut-il avoir peur du vaccin contre la grippe A/H1N1?- Fouad Jettou: Il n’y a pas de risque zéro. Mais jusque-là, aucune étude scientifique n’a prouvé qu’il y a des risques liés à la vaccination contre la grippe A/H1N1. En tout cas, le vaccin est là et la population cible actuelle est composée des diabétiques et des asthmatiques. C’est vrai qu’on dénombre 22 cas de décès, mais ils ne sont pas automatiquement liés à la grippe A. Ce sont des personnes qui étaient déjà malades et dont le virus de grippe A a aggravé l’état de santé. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous vaccinons en priorité les personnes malades. Cependant, ceux qui refusent de se faire vacciner sont dans leur droit. On ne peut pas les y obliger. Nous avons déjà vacciné 35.000 pèlerins au début du mois de novembre et jusque-là, on n’a pas encore décelé de problèmes. - Et la réticence de certains médecins à se faire vacciner?- Elle n’a pas lieu d’être. C’est une obligation déontologique pour eux de se faire vacciner. Ceux qui ne l’ont pas encore fait représentent des dangers potentiels pour les patients. Le risque est encore plus grand pour les malades développant des pathologies graves. A ce jour, seuls 678 médecins et infirmiers se sont fait vacciner dans la région du Grand Casablanca. Cela reste encore très faible, alors qu’ils doivent donner l’exemple.- Aujourd’hui, quelles sont les quantités de vaccin disponibles?- Nous disposons d’un stock suffisant pour vacciner la population cible. Cette semaine, il y aura un vaccin (sans adjuvant) pour les femmes enceintes. Mais il n’y a pas de contre-indication à ce qu’elles se fassent vacciner avec l’actuel. A ce jour, plus de 22.500 personnes ont déjà été vaccinées y compris la population carcérale dans la région de Casablanca. Par ailleurs, les malades qui se sont fait soigner au Tamiflu doivent également se faire vacciner. Parce que celui-ci ne permet pas d’immuniser l’organisme contre le virus de la grippe A/H1N1. Les opérations de vaccination se déroulent dans 69 centres de santé dans la région. F. Fa.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc