×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Tribune

    Une pensée positive pour l'économie : L'assainissement devrait toucher les esprits

    Par L'Economiste | Edition N°:223 Le 28/03/1996 | Partager

    Il est souhaitable que l'abondance soit une conséquence du bien-être et de l'ambition "saine" plutôt que le resultat d'une "pensée négative" telle que la fraude ou la corruption. C'est cette même pensée qui a dégradé la société marocaine et qui est traquée par la campagne d'assainissement.


    La dégradation sur le plan moral de notre société est le thème de discussion quotidien de la grande majorité des Marocains, car c'est un problème auquel nous nous heurtons tous les jours et qui constitue un frein puissant au développement de notre pays.
    C'est la raison pour laquelle cette campagne d'assainissement, qui vient de démarrer et dont on ne sait pas comment elle va se poursuivre, fait l'unanimité et redonne espoir à une bonne partie de la population marocaine pour faire triompher la justice et le droit sans lesquels aucune oeuvre d'envergure ne peut être édifiée.
    Intéressé au même titre par cette campagne et souhaitant la réussite réelle dans cette voie qui est à mon avis la seule route du bien-être, je voudrais y apporter une modeste réflexion psycho-socio-religieuse.
    La seule force qui existe par laquelle tout commence, tout se poursuit et tout finit est celle de la pensée; or, la pensée, pour être forte, doit être produite par un esprit sain qui n'a rien à se reprocher et qui a le moins de tares possibles telles que l'angoisse, la peur, l'envie, la jalousie, la tentation, l'hésitation, l'égoïsme...
    La pensée négative influe sur l'esprit et freine l'épanouissement, le développement intellectuel et notamment l'esprit de créativité. Elle tend au contraire à orienter l'individu vers des valeurs différentes pouvant être à l'opposé de la créativité, à savoir la distinction par l'argent et la richesse matérielle.

    En effet, l'ambition est une qualité primordiale chez l'homme, mais elle doit être canalisée correctement et orientée vers le savoir, la connaissance et la volonté de progresser quotidiennement et de faire avancer la société vers plus de justice, plus de prospérité et plus de bien-être. Dans le cas où l'homme n'arrive pas à satisfaire son ambition dans ce sens, soit parce que lui-même ne croit pas à ces valeurs nobles ou qu'il est déçu par son entourage qui ne reconnaît pas ces valeurs, il a tendance à compenser la frustration ressentie en orientant différemment son ambition sur des valeurs moins nobles telles qua la richesse individuelle qui est bénéfique si elle est réalisée dans un esprit sain mais qui peut être très destructrice et dévastatrice dans le cas contraire.
    Il est préféré et souhaitable que l'abondance soit une conséquence du bien-être et de l'ambition saine plutôt que le résultat d'une décision individuelle de s'enrichir afin de montrer à l'entourage que l'on n'est pas médiocre et aussi dans le but de se préserver à l'extrême contre les risques d'appauvrissement, ce qui est signe de mauvaise santé sociale et du sentiment d'insécurité qui en découle. Dans un milieu malsain ou les vraies valeurs sont perdues de vue, l'individu va à l'école pour apprendre la logique, les mathématiques et le droit, et en sortant de l'école il se rend compte que tout ce qu'il a appris n'est que théories illusoires et qu'il doit entrer dans une nouvelle école pour apprendre comment détourner le droit et aller contre la logique. Pendant ce temps, ses enfants scolarisés sont en train d'apprendre et il doit probablement les aider le soir dans leur apprentissage de ce que lui est en train de désapprendre.
    Il vit donc dans une contradiction éternelle de ce qu'il faut savoir et ce qu'il faut oublier, ce qu'il faut faire et ce qu'il faut dire, ce qu'il faut penser et ce qu'il faut appliquer.
    Dans ce contexte, il est très difficile de développer de fortes personnalités qui croient fermement en leurs droits et obligations et dont la pensée n'est pas intoxiquée ni diluée par les contradictions et acquiert au fil des années une force qui lui permette de rayonner, de tisser et créer les circonstances adéquates pour le bien-être individuel et collectif et de réaliser réellement le décollage d'un pays sur de bonnes bases et de vrais principes.

    "Nous n'avons créé le djin et l'homme que pour qu'ils M'adorent", l'adoration est en fait l'amour éprouvé envers Dieu et donc envers l'Univers et toutes les créatures de Dieu. Lorsqu'on aime Dieu, l'on éprouve une grande satisfaction à faire tout ce qu'Il aime et l'on refuse catégoriquement tout ce qu'il n'aime pas, non par correction ou par peur des sanctions, mais par le jeu d'une logique absolue qui est simplement la force universelle et naturelle. L'on vit alors en symbiose avec le reste de l'Univers d'où nous tirons la force, le bien-être, la sérénité et nous produisons des effets positifs pour notre société et la société des hommes en général.
    Un dicton populaire dit que "celui qui est mauvais l'est pour lui seul et celui qui est bon l'est pour lui et pour les autres".
    Ceci est en partie vrai, car le bon émet des ondes positives qui vont très loin et répand le bien autour de lui alors que le mauvais se fait du mal à lui-même mais il fait également du mal autour de lu, car il perturbe la bonne marche de l'Univers dans le segment où il se trouve et freine l'avancée collective vers le progrès en plus de la certitude qu'il a de contaminer son entourage de ses pensées négatives. Il faut préciser que les pensées de même nature s'attirent donc dès le moment où un être se laisse dominer par une pensée négative telle que (puisque c'est le thème d'actualité) la fraude ou la corruption ou le détournement ou plus généralement le mensonge et la malhonnêteté, il ouvre automatiquement les portes de son esprit aux pensées négatives qui ne feront que se développer et se multiplier pour le ruiner, lui et son entourage.
    C'est la raison pour laquelle Dieu a dit:
    "Si Dieu voit dans vos coeurs du bien, il vous donnera du bien" et un verset encore plus fort: "Nous ne changerons la situation d'un peuple que si ceux-ci changent ce qu'il y a dans leur coeur".
    Ces deux versets nous indiquent clairement que tout notre destin dépend de nos pensées et surtout que nous avons la possibilité d'intervenir et de changer notre pensée contrairement au dicton qui dit: "Demande à ton camarade s'il a acquis quelque chose de matériel, quant au caractère il ne changera jamais".

    En effet, chaque être est appelé à évoluer quotidiennement vers des pensées plus saines et un comportement plus positif dans le sens de l'amour et l'adoration de Dieu. Si dans une même journée un individu n'a pas évolué sur le plan d'un esprit plus sain et plus conforme à la volonté de Dieu, il est considéré comme n'ayant pas adoré Dieu puisqu'il n'a rien fait pour s'en rapprocher. Par conséquent, sa journée est perdue puisqu'il n'a été créé et ne vit que pour cette adoration.
    En effet, l'Univers est en pleine évolution et nous devons, non seulement suivre, mais accompagner et mieux encore être les acteurs de cette évolution et, par conséquent, il est impératif d'assainir notre pensée et en exclure en premier lieu et expressément les perversions grossières et notamment celles qui créent des déséquilibres économiques très préjudiciables à la santé économique, financière et surtout morale et politique de notre pays. N'oublions pas au passage de changer quelques dictons également qui ne correspondent plus à la réalité moderne et qui peut-être n'auraient jamais dû être inventés, car "qui n'avance pas recule" et j'ajouterai: "fait reculer les autres".

    Abdelilah EL AMRANI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc