×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Un plan de rigueur en préparation

Par L'Economiste | Edition N°:2764 Le 25/04/2008 | Partager

. Il permettra de dégager 3 milliards de DH. Le dialogue social reprend lundi et mardi prochainsLe dialogue social reprend lundi et mardi prochains à la Primature. Le gouvernement va entamer ce 3e round avec «optimisme», comme l’a indiqué Salaheddine Mezouar, lors d’un point de presse donné hier jeudi, en compagnie de Nizar Baraka et trois autres ministres. «Nous sommes convaincus que les partenaires sociaux vont adhérer à notre démarche». En tout cas, le gouvernement n’a pas voulu dévoiler la nouvelle offre qu’il fera aux partenaires sociaux la semaine prochaine. Est-ce une tactique de négociation ou une proposition ferme? Une chose est sûre, la situation des finances publiques est difficile. Selon la dernière estimation, le dialogue social coûtera à l’Etat 16 milliards de DH, y compris les collectivités locales pour les deux prochaines années. 10 milliards de DH de moins-values représentants les baisses d’impôt et 5,9 milliards pour les différentes augmentations. Cet effort représente près de 75% des différentes augmentations que les précédents gouvernements ont accordées depuis 1996, date du lancement du processus de dialogue social. Idem pour les allocations familiales qui n’ont pas bougé depuis 1996. Le gouvernement a proposé 180 DH par enfant, dans un premier temps, avant de décider de passer à 200 DH par enfant pour les trois premiers enfants. Le monde agricole n’est pas en reste. Le Smag sera également augmenté de 10% en deux tranches (juillet 2008 et juillet 2009). Les ouvriers agricoles bénéficieront désormais pour la première fois des allocations familiales au même titre que les autres catégories sociales. Quant à la baisse de l’IR pour les fonctionnaires et les salariés, elle interviendra en 2009 et 2010 au lieu de 2009 et 2011. Il est à rappeler que ces augmentations de revenu (salaire et baisse de l’IR) bénéficieront à 2,2 millions de fonctionnaires et salariés du secteur privé. Au coût du dialogue social s’ajoute la facture de 15 à 20 milliards de DH supplémentaires pour maintenir les prix des matières premières et des produits pétroliers. «Le gouvernement maintiendra le programme d’investissement», précise Nizar Baraka. Dans ces conditions, comment financer tous ces engagements? Un plan de rigueur en préparation permettra de dégager entre 2 et 3 milliards de DH annuellement à travers la rationalisation des dépenses publiques. Un comité interministériel d’amélioration de la gouvernance et la justice sociale, présidé par le Premier ministre, sera mis en place. Il sera chargé d’étudier les mesures à prendre dans le cadre de ce plan de rigueur. La mise en œuvre de ce plan se fera dès cette année, indique Nizar Baraka.Toujours pour le financement de ces engagements, Mezouar compte également sur «le rythme de croissance attendu qui permettra de générer des ressources supplémentaires». Il est à rappeler que le gouvernement a apprécié le compromis de la CGEM sur le Smig, en acceptant le principe de l’augmentation en deux tranches de 5% chacune au lieu de 2,5% en quatre ans. La première se fera en juillet prochain, la seconde en juillet 2009, à l’exception du secteur du textile.


Promotion interne pour fonctionnaires

Pour les syndicats, la promotion interne, actuellement fixée à 22% des effectifs, devra passer à 33%. Cette requête coûtera à l’Etat 1 milliard de DH et profitera à peine à 20.000 personnes. Le gouvernement a proposé de reporter l’examen de cette question, en attendant les résultats de l’étude engagée sur le système de rémunération. De toutes les manières, le dialogue social sera institutionnalisé. Les partenaires sociaux devront se revoir deux fois par an, en avril et en septembre.M. C.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]m

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc