×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:1946 Le 27/01/2005 | Partager

. Arrêté après avoir posé avec des armes sur InternetUn adolescent portugais a été interpellé par la police après avoir posé sur sa page Internet personnelle avec des armes, de la drogue et des billets de banque qu’il affirmait volés. Marco Guerra a déclaré à l’hebdomadaire Sabado qu’il avait été inculpé de possession illégale d’armes et de drogue, après une descente de police chez ses parents dans la banlieue de Lisbonne. «La police est venue et m’a tout pris: un pistolet calibre 9 mm, une casquette et un fusil à canon scié. Ils ont pris l’ordinateur et je n’ai plus d’accès Internet», a-t-il dit. Il a été remis en liberté conditionnelle. Son site n’a pas été fermé. On peut y voir Marcos Guerra parader avec un pistolet 9 mm contre son visage ou agiter, cagoulé, un pistolet mitrailleur. Des photos de billets de 20 et 10 euros s’étalent sur une table, ainsi que des doses de haschisch. Marco Guerra compose aussi des chansons: «Voler pour manger n’est pas un crime. Ce qui est un crime, c’est de voler pour être célèbre», proclame l’un de ses textes.   .Des lionceaux blancs aux yeux bleus Deux lionceaux blancs aux yeux bleus, un véritable événement zoologique, sont nés fin décembre au cirque Prein, installé en résidence près d’Agen. «Nous n’en avons pas parlé tout de suite parce que nous ne savions pas s’ils allaient changer de couleur. Mais ils restent bien blancs, c’est une rareté zoologique», s’est félicité le régisseur Michel Clogençon. «Visiblement, des vétérinaires et professionnels se sont penchés sur la question mais ne trouvent pas d’autres réponses qu’un problème de pigmentation», a expliqué le régisseur. Prénommés «Baron» et «Empereur», les deux lionceaux ont le même père «Siam» et deux mères différentes «Zemba» et «Islam». Ils sont nés le 27 décembre à deux heures d’intervalle et ont été rejetés par leurs mères respectives au bout de huit jours. Ils sont donc élevés au biberon, dans la caravane d’Anita Prein, la femme du dompteur Didier. Les deux petits lions font actuellement l’objet d’un suivi vétérinaire intensif. Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc