×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Enquête

Syndicats: Image vieille auprès des jeunes

Par L'Economiste | Edition N°:395 Le 08/12/1998 | Partager

Les jeunes représentent un marché désormais très prisé par les syndicats. Dans le "Monde Syndical", la revue de la CISL (Confédération Internationale des Syndicats Libres) est parue une enquête sur ce sujet. Au Maroc, le représentant de la CISL est l'UMT.

Les syndicats ont souvent une image démodée auprès des jeunes, qui perçoivent le langage syndical comme trop traditionnel, bureaucratique et hiérarchique. C'est ce qui ressort de l'enquête de la journaliste Natacha David, parue dans "Le monde Syndical" de novembre 1998. Pourtant, les chiffres concernant le chômage des jeunes à travers le monde sont inquiétants. D'après les estimations de l'OIT (Organisation Internationale du Travail), 60 millions de jeunes n'ont pas d'emploi, soit une personne économiquement active sur dix.
Dans les pays industrialisés, 20% des jeunes sont au chômage contre 30% dans les pays en développement d'Asie, d'Afrique et d'Amérique latine. Au Maroc, le taux de chômage urbain pour les jeunes de 15 à 24 ans atteint 34,3% à fin 1998.
L'entrée dans le monde du travail est souvent tardive et se fait dans des conditions de plus en plus précaires. Dans ce cadre, emplois à temps partiel, contrats à durée déterminée, missions d'intérim, contrats emploi-formation en alternance, contrats jeunes, stages en entreprise prolifèrent, d'autant plus qu'ils correspondent bien aux besoins de flexibilité accrue du marché.
Le chômage et l'exclusion incitent les jeunes à la violence et à la délinquance dans les pays en voie de développement. Dans les pays développés, l'alcoolisme, la toxicomanie, le tabagisme et un taux élevé de suicides en sont les principales conséquences.
C'est à ce moment de leur vie qu'ils ont le plus besoin de faire partie d'un groupement qui pourrait défendre leurs intérêts. Mais très peu ont l'idée ou l'envie d'adhérer à des syndicats.
D'où la prise de conscience des syndicats de la nécessité d'aller vers eux pour changer cette opinion et leur venir en aide en répondant à leurs besoins. "Il faut comprendre leurs préoccupations pour communiquer efficacement avec eux. Ils revendiquent tout simplement un emploi, des conditions de vie et de travail correctes", expliquait un responsable syndical.
En Grande-Bretagne, par exemple, un syndicat a mis en oeuvre des campagnes de recrutement, avec des slogans du genre "Respect yourself, join a union". En étant présent dans des manifestations de jeunes, (concerts de musique, compétitions sportives...), il a pu les toucher sur leurs principaux lieux de prédilection. En général, partout dans le monde, la musique et le sport sont de bons vecteurs pour entrer en contact avec les jeunes. L'enquête a révélé également qu'ils sont particulièrement sensibles aux problèmes de racisme, de pauvreté et à la protection de l'environnement. La vidéo, la télévision et surtout Internet sont désormais les médias les plus percutants pour les toucher. En effet, ils sont souvent les premiers à maîtriser les nouvelles technologies de l'information et s'intéressent souvent à des milliers de sujets, ce qui les rend souvent pourvus de sens critique, créatifs et ouverts.


Programme de la CISL à l'horizon 2001


Depuis près d'une année, la CISL vise à accroître la participation des jeunes dans les syndicats, en favorisant des activités pour eux, (en matière d'emploi et d'éducation), en renforçant les structures de jeunesse.
Séminaire international, bulletin d'information, travaux de recherche, slogans percutants, événements culturels, présence sur le Web... La campagne culminera durant le prochain congrès de la CISL, au printemps 2000, avec l'adoption d'un programme d'action. Objectif: l'organisation, le recrutement et la défense des jeunes au 21ème siècle.

Nadia BELKHAYAT

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc