×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    Affaires

    Sous-traitance
    Les exposants étrangers en force au Sistep

    Par L'Economiste | Edition N°:3119 Le 01/10/2009 | Partager

    . Des rencontres B2B pour générer des accords de partenariat. La formation au cœur des débatsPlus de 200 participants exposent au 8e Salon international de sous-traitance, d’approvisionnement et de partenariat, qui se tient du 30 septembre au 3 octobre à Casablanca. Malgré un contexte économique assez difficile, les firmes étrangères ont répondu présent. Près de 85 entreprises composent la délégation française, soit presque autant que le nombre d’entreprises marocaines participant à ce Salon. La Turquie, l’Espagne, l’Inde, le Portugal sont également représentés, avec plus d’une dizaine d’entreprises chacun. Selon les organisateurs, près de 7.000 professionnels sont attendus durant les quatre jours de cette grand-messe de la sous-traitance.Tous les secteurs d’activités des industries métallurgiques, mécaniques, électriques et électroniques (IMME) sont représentés. Les entreprises des domaines de la mécanique, des équipements accessoires, des fournitures industrielles et automatisations, des services aux entreprises occupent la majeure partie des stands du Salon. «L’organisation d’évènement de ce genre contribue davantage au développement de l’industrie marocaine. Les partenariats issus de ces rencontres vont permettre d’ouvrir de nouveaux marchés aux produits marocains et, par conséquent, augmenter les volumes à l’export», indique Ahmed Réda Chami, ministre de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies.En 2007, le secteur des IMME représentait 22% de la production industrielle, avec un chiffre d’affaires de près de 64,6 milliards de DH. Le secteur est également à l’origine de plus de 100.000 emplois dans le tissu industriel. Par ailleurs, avec la tenue de ce Salon, le volet formation devrait également s’inviter dans les débats entre les professionnels. De fait, avec l’arrivée en masse de donneurs d’ordre sur le marché marocain, le problème de la formation se pose avec acuité. Trois ans après le lancement du plan «10.000 ingénieurs» par an à l’horizon 2010, ils ne seraient que 9.400 lauréats à sortir des écoles d’ingénierie à l’année indiquée, souligne le ministre de l’Industrie. En marge du Salon, plusieurs rencontres B2B sont organisées aux profits des professionnels. Certains grands donneurs d’ordre nationaux, le groupe OCP et Cosumar notamment, devraient apporter également leur expérience en matière de politique de soutien au PME afin de les rendre plus compétitives sur le marché. Les entreprises étrangères sont là pour faire du business et acquérir des marchés. F. Fa.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc