×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Sonatrach: Revenus records au 1er trimestre

Par L'Economiste | Edition N°:2758 Le 17/04/2008 | Partager

. Un CA de 19 milliards de dollars grâce à l’envolée du pétroleLa compagnie publique algérienne d’hydrocarbures Sonatrach a réalisé au 1er trimestre 2008 un chiffre d’affaires à l’exportation de 19 milliards de dollars, a annoncé mercredi 16 avril son PDG Mohammed Méziane.«Sonatrach a réalisé un chiffre d’affaires de 19 milliards de dollars tirés des exportations d’hydrocarbures à la fin mars 2008, un record jamais atteint, à la faveur de prix du pétrole dépassant 100 dollars le baril», a déclaré Méziane dans un entretien publié par le quotidien Liberté.En 2007, le chiffre d’affaires annuel à l’exportation de Sonatrach avait été de 59 milliards de dollars, dont 3,9 milliards représentant la part de ses partenaires étrangers, a indiqué Méziane.Les recettes d’hydrocarbures constituent 98% des recettes extérieures de l’Etat. L’Algérie, grâce à la flambée des prix du pétrole, disposait fin 2007, de 110 milliards USD de réserves de change.Sonatrach a versé à l’Etat 2,7 milliards d’euros environ (2.700 milliards de dinars) au titre de la fiscalité pétrolière, principal poste de recettes budgétaires.La production pétrolière algérienne en 2007 a atteint 1,4 million de barils, pour une capacité installée légèrement supérieure à 1,45 million de barils, a ajouté le PDG de la compagnie algérienne, en indiquant que la production de brut sera maintenu à ce niveau entre 2008-2012.La production de gaz s’est élevée la même année à 152 milliards de mètres cubes, dont 62 milliards destinés à l’exportation, a-t-il dit. Sonatrach maintient son objectif d’exportation de 85 milliards de m3 de gaz en 2012, a-t-il souligné.Le plan de développement de Sonatrach entre 2008 et 2012 prévoit d’investir 45 milliards, dont 67% seront consacrés à l’amont pétrolier et gazier (recherche, exploration, production). Les investissements d’exploration seront de 1,2 à 1,3 milliard de dollars par an durant la période, dont la moitié seront assurés par Sonatrach seul et le reste par ses partenaires étrangers, selon Méziane.Le plan de développement consacre 28 milliards d’investissements dans l’aval, notamment dans la pétrochimie et le raffinage, a dit Méziane.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc