×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Sonasid améliore ses indicateurs d’activité

Par L'Economiste | Edition N°:1364 Le 30/09/2002 | Partager

. Le résultat net semestriel 2002 part du groupe de la filiale de l’ONA en progression de 48,5%. Faits marquants: lancement du laminoir de Jorf Lasfar et des appels d’offres pour les lots de process du projet aciérieSonasid poursuit la réalisation de son programme d’investissement.Les premiers mois de l’année 2002 ont été marqués par l’achèvement des travaux de construction et de montage du nouveau laminoir de Jorf Lasfar, opérationnel depuis juillet 2002, et le lancement des appels d’offres pour les lots de process du projet aciérie. Le nouveau laminoir à barres, situé à Jorf Lasfar, a nécessité un investissement de près de 620 millions de DH. Il est doté d’une capacité de production de 300.000 tonnes par an. Les nouvelles capacités de production, qui seront assurées par le laminoir, permettront de réaliser une croissance sensible de la production (rond à béton et fil machine) et d’introduire de nouvelles gammes (les profilés marchands et les ronds mécaniques).Côté performances, le résultat net semestriel 2002 part du groupe ressort à 27 millions de DH, gagnant 48,5% par rapport à la même période en 2001. Cette évolution s’explique par l’amélioration des coûts de revient sous l’effet de la baisse des droits de douane et à l’optimisation des ratios énergétique et des consommables.Les analystes s’accordent à dire que le programme d’investissement décidé par la société devrait permettre une création de valeur malgré l’échéance 2003. Une date qui coïncide avec la levée progressive de la protection douanière sur les produits finis à raison de 10% par an jusqu’en 2012. Liée au secteur du bâtiment et des travaux publics, Sonasid, spécialisée dans la fabrication des ronds à béton et du fil machine, recèle un potentiel de développement assez important compte tenu des insuffisances nationales en logements et infrastructures de base. Leader dans son secteur avec plus de 90% de part de marché, la société a mis en place un important programme d’investissements.Rappelons qu’en 2001, les résultats du sidérurgique ont été en amélioration sous l’effet de gains de productivité, l’augmentation du prix moyen de vente et l’évolution du marché de la construction. A cela s’ajoute l’intégration de l’activité de la société Longométal Industries dans le périmètre de Sonasid, suite à l’opération de fusion-absorption effectuée en janvier 2001. Yousra MAHFOUD

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc