×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Courrier des Lecteurs

Société de bourse: Une journée au rythme des ordres

Par L'Economiste | Edition N°:574 Le 17/08/1999 | Partager

· L'horodateur veille au respect de la règle du premier arrivé, premier servi

· Toutes les opérations s'effectuent sous l'oeil vigilant du contrôleur interne


8h30: Les négociateurs s'activent et vérifient leurs carnets d'ordres avec le Front-Office et le contrôleur. Ils doivent être à 9h à la Bourse des Valeurs de Casablanca. Les ordres qui ne sont pas passés la veille et qui restent valables sont reportés sur le carnet avec les nouveaux. "Un ordre arrive soit par fax, soit par réseau bancaire ou encore, pour les plus urgents... par téléphone", explique Mlle Sanaa Laroui, contrôleur interne. Le temps que le négociateur arrive à la bourse, s'installe devant son écran à la salle de cotation et saisisse les ordres à passer pour la journée, le trader se connecte à la station de consultation et ouvre la ligne téléphonique qui le liera jusqu'à la fin de la séance à son collègue.
C'est le début de matinée typique d'une société de bourse (SDB). Jouant l'intermédiaire entre les donneurs d'ordre et la salle de négociation, les SDB de la place se sont équipées en matériel et en hommes pour mieux répondre à une demande grandissante. Safabourse, la société de bourse du groupe BNDE, a bien voulu ouvrir ses portes à L'Economiste pour une vue d'intérieur.
10h: Les valeurs sur l'écran commencent à bouger, des couleurs et des flèches permettent de différencier les cours à la hausse de ceux à la baisse ou en stagnation. C'est la cotation au continu qui a démarré et, avec elle, commence un dialogue particulier entre les boursicoteurs.

- Je vois que le marché est acheteur pour 1.000 DH de 50 actions X! (trader).
- Ah! mais je l'ai introduite à 1.020 DH (négociateur)
- Il faudra peut-être baisser le prix si le marché reste acheteur à 1.000 DH. Bon laisse pour l'instant, mais si cela s'avère nécessaire, tu baisse le prix OK?
- C'est noté.
Quelques minutes plus tard:
- Je vois que la valeur Y n'a pas bougé (trader).
- Effectivement, c'est la société de bourse Z qui a dressé des barrages à l'achat.
(...) (négociateur)
Entre deux manipulations de clavier et de souris, le trader commence sa tournée des gros clients, gestionnaires de fonds et institutionnels essentiellement. Une manière de les relancer et de collecter quelques ordres de plus pour la journée. Dans un geste routinier, il saisit une fiche, la passe à l'horodateur et y note les consignes de son interlocuteur.
Chaque ordre qui arrive est tout de suite transmis au négociateur, qui l'horodate à son tour en attendant que l'ordre, en bonne et due forme, parvienne à la société de bourse. "Le rôle de l'horodateur est très important dans la mesure où il permet de respecter la règle de premier arrivé, premier servi mise en place par le gendarme de la bourse (CDVM)", est-il indiqué.
11h: C'est au tour des valeurs du fixing de coter. Un bref coup d'oeil sur les cours pour s'enquérir des opportunités.
La journée a été maigre. Même les valeurs les plus liquides n'ont pas beaucoup bougé. Sur le marché de blocs aucune opération n'est encore enregistrée, alors que la séance touche à sa fin. "C'est normal, dans cette période de l'année, les institutionnels étant en majorité en vacances", est-il expliqué.

13h, et avant de raccrocher la ligne téléphonique directe qui le lie à sa société de bourse, le négociateur communique les exécutions de la journée au trader.
L'après-midi est un peu plus calme côté téléphone. La plupart des appels sont soit des ordres pour le lendemain, soit des demandes d'informations sur la séance. C'est au tout du Back-Office d'entrer en action.
14h30: Le temps d'avaler un sandwich en rentrant, le négociateur arrive avec la physionomie de la société de bourse. Edité par la SBVC, ce document récapitule les opérations effectuées par la société concernée. Il le remet à l'équipe du Back-Office pour traitement, ventilation et établissement des avis d'opérer. Une fois validés par le contrôleur interne qui vérifie la conformité des attributions, l'horodatage des ordres et l'application des règles prudentielles, ces avis sont aussitôt envoyés aux clients et au CDVM. Le Back-Office s'occupe également de l'émission des TRT (tableau récapitulatif des transactions) et TRC (tableau récapitulatif des clients). Ce sont ces documents-là qui, une fois validés par le dépositaire, permettront de débiter ou de créditer le compte titres ou espèces du client. Le dénouement de l'opération ne se fait que cinq jours plus tard (J+5) à condition que la contrepartie "fasse les choses dans les règles". Sinon, c'est le fameux suspens. Les sociétés de bourse, tout comme le CDVM, reçoivent quotidiennement un état des suspens établi par la SBVC. Elles se doivent de relancer leurs contreparties ou de s'exécuter si elles sont à l'origine du suspens et ce, dans les plus brefs délais. Le Back-Office d'une société de bourse compte également une cellule dite "dépositaire" qui s'occupe essentiellement des opérations espèces des clients et de la comptabilisation des titres. Fin de journée, toutes les opérations doivent être comptabilisées et le carnet d'ordres fin prêt pour le lendemain.

Hanaâ FOULANI


Lexique


· SDB: Société de bourse
· Client interne: Tout client ayant pour dépositaire la société de bourse
· Client externe: Tout client ayant un dépositaire autre que la société de bourse, généralement, la banque du client.
· Clients gérés: Tous les clients sous mandat de gestion, ne donnant pas d'ordres directs à la SDB, mais désignant un trader pour gérer leurs portefeuilles.
· Clients non gérés: Tous les clients qui s'occupent eux-mêmes de la gestion de leur portefeuille titre et donnent eux -mêmes des ordres d'achat et de vente.
· Dénouement de la transaction: Le règlement espèce et la livraison des titres simultanés et corrélatifs afférents à une transaction.
· Compensation: L'opération consistant à compenser les ordres d'achats et de ventes portant sur une même valeur. Autrement dit, c'est la même SDB qui achète et qui vend puisque les deux ordres sont tombés chez elle.
· Donneur d'ordre: Toute personne physique ou morale qui donne à la SDB un ordre d'achat ou de vente portant sur des valeurs mobilières.

(Source: Safabourse)


Les règles prudentielles


Dans le cadre de son rôle de gendarme de la bourse et des transactions boursières, le CDVM a établi des circulaires fixant les règles prudentielles à respecter par chaque société de bourse. Ces circulaires, au nombre de quatre, sont applicables depuis juillet 1997.
· Circulaire n°1: Elle définit les modalités d'application de la règle fixant les proportion entre les fonds propres minimaux des sociétés de bourse et de leur capital social. Les fonds propres ne devant en aucun cas être inférieurs au montant minimum du capital social.
· Circulaire n°2: Elle définit les soldes créditeurs de la clientèle de la société de bourse ainsi que les actifs liquides. Lesdits soldes doivent obligatoirement être représentés dans l'actif de la société de bourse par des emplois en actifs liquides.
· Circulaire n°3: Elle précise les modalités d'application de la règle fixant les proportions devant être respectées par les sociétés de bourse entre leurs fonds propres nets et le montant des risques encourus sur les titres émis par un même émetteur.
Elle définit également la position nette prise dans le cadre de la contrepartie ainsi
que la position prise pour le compte de la clientèle.
· Circulaire n°4: Elle précise les modalités d'application de la règle fixant les proportions devant être respectées par les sociétés de bourse entre leurs fonds propres et le montant de leurs engagements.
Elle définit également la position nette prise dans le cadre de la contrepartie ainsi que la position prise par le compte de la clientèle.


Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc