×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

SIAM: Une visite royale de 5 heures

Par L'Economiste | Edition N°:2764 Le 25/04/2008 | Partager

. Des centaines de races présentées . Plus de 17 pays étrangers au rendez-vousLa plus grande ferme du Royaume. C’est ce que peuvent découvrir les visiteurs du Salon international de l’agriculture jusqu’au 28 avril à Meknès. Une visite de cinq heures au cœur d’un Maroc vert que le Souverain – accompagné du Prince Moulay Hassan, a été le premier à effectuer, mercredi. Sur le Sahrij Souani, qui accueille la 3e édition du Salon, plus de 600 exposants sont au rendez-vous à ce que l’on peut désormais considérer comme «le salon du vivant». Vaches, taureaux, lapins, volailles, moutons, chevaux, chiens de race... des dizaines d’espèces sont présentées. C’est aussi une véritable «odyssée au cœur de la planète végétale» qui est offerte au public. La «ferme de Meknès» reproduit en effet tout le potentiel « vert » du pays, des plantes aromatiques, à l’olivier, en passant par le palmier-dattier et la vigne. Toutes les régions du pays sont représentées avec leurs produits du terroir. Le Siam, c’est enfin un monde de couleurs et d’odeurs. Il suffit de fermer les yeux et de se laisser guider par les effluves qui se dégagent des stands pour deviner l’objet de l’exposition. Des stands de dégustation sont au programme, histoire de découvrir les produits qui font la renommée de la gastronomie marocaine. Dans cet univers, où citadins et ruraux ont l’occasion de croiser, où les premiers apprennent enfin à considérer les seconds, l’agriculture est au cœur du sujet. Et c’est l’objectif de cette rencontre, la plus importante du genre au Maghreb et en Afrique. D’ailleurs, celle-ci bénéficie d’une large couverture médiatique nationale et internationale. L’organisation a mis le paquet pour faire de cette manifestation la vitrine des ambitions du secteur. Des ambitions qui s’appuient désormais sur une stratégie: Le Plan Maroc vert qui a été présenté à l’occasion des premières assises du secteur (cf . www.leconomiste.com). De fait, l’agriculture pèse beaucoup dans l’économie nationale. Le secteur représente 12% du total des recettes d’exportation. Des échanges qui pourraient être plus importants et c’est dans ce sens que le Maroc a invité ses partenaires internationaux, notamment l’Union européenne qui absorbe 72% des exportations. Ainsi, un effort particulier a été mis sur le pôle international qui réunit, cette année, plus de 17 pays. Parmi eux, l’Allemagne, l’Autriche, le Brésil,  la France, la Grande-Bretagne, l’Inde, l’Italie, la Belgique, la Turquie, la Chine, l’Egypte, l’Espagne, le Portugal, le Sénégal, la Palestine, les Emirats Arabes Unis et les Etats-Unis. Pour leur première participation, ces derniers sont en force. Leur stand, d’environ 180 m2, accueille les projets de l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID) au Maroc, le programme du Millenium Challenge Corporation (MCC), le département américain de l’agriculture (USDA), ainsi que le service commercial et le service des Affaires publiques de l’Ambassade des Etats-Unis. Le pôle élevage est aussi très riche. Les plus grands domaines sont représentés. A côté des animaux domestiques, on trouve aussi des espèces exotiques. L’enclos à autruches suscite beaucoup d’intérêt. En retour, les gros volatiles observent avec curiosité cette foule de gens. Jusqu’à dimanche, plus de 300.000 visiteurs sont attendus.


En coulisses

. Espace de vieCette année, de l’avis unanime des exposants, le Siam est un véritable espace de vie professionnel. Outre les chapiteaux gigantesques dédiés aux stands, le salon s’est vu implanter des espaces de restauration un peu partout et pour tous les goûts et les bouches fines. Le Siam s’est doté également de toilettes. Un détail absent des éditions précédentes. . Des veaux… sacrés Dans le pôle élevage, les bovins suscitent la curiosité du public. Mais six veaux volent la vedette au reste des animaux. Ces derniers, appartenant au Domaine de Douiyet, ne passeront pas à boucherie. Ayant posé à côté du Prince Héritier, ils seront épargnés de sacrifice.   . Les Américains en force Une forte délégation d’exposants américains est au rendez-vous cette année. Elle est menée par l’Usaid. Celle-ci présentera, le 26 avril, dans le cadre de son programme «Agriculture et agrobusiness intégrés» (AAI), une analyse des filières de l’olivier, de la viande ovine et des petits fruits rouges. . La fête aussi au menuA Meknès, la période du Siam est une véritable aubaine pour la population locale. De fait, la ville s’anime et abrite des spectacles en continu sur la place Lagoura. Certains commerçants en profitent pour brader leurs produits. Ainsi, dans un centre commercial très réputé de la ville certaines boutiques proposent des remises allant de 10 à 30% pour la période du salon. Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc