×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Eco-Consom

    Regard sur l'actualité

    Par L'Economiste | Edition N°:250 Le 17/10/1996 | Partager

    · Pas tendre l'arabisant

    Notre grand spécialiste de langue française et latine, reconverti à la normalisation et au développement de la langue arabe, n'est pas tendre. Pour Lakhdar Ghazal, invité de TVM sur le plateau de Mustapha Alaoui, l'arabisation, c'est l'affaire de tous, et pas du centre qu'il dirigeait. Il a pris sa retraite, mais ne voit pas la relève. La discorde règne dans le Monde arabe, si fier de sa langue, mais incapable d'établir un dictionnaire commun pour les nouveaux mots, si utiles à la science et à la technique. La culture arabe: beaucoup d'écrit, peu de pensée. La poésie: une musique de paroles sans émotion. L'arabe d'aujourd'hui n'est plus que du français traduit. "Et alors!", rétorque son grand défenseur. Toutes les langues du monde se polissent la syntaxe. Et les journalistes, mécontents, de l'interrompre. "Pas étonnant. On ne m'a jamais laissé finir ce que je commence", dit-il.

    · Lacoste est parti, le crocodile reste

    L'emblème mythique de la réussite professionnelle de René Lacoste lui survivra. Il vient de décéder à l'âge de 92 ans des suites d'une longue maladie. Son célèbre crocodile de 3 décigrammes s'est imposé comme un poids lourd mondial sur les terrains de sport: depuis sa création en 1933, il s'est vendu 300 millions de chemises. Chaque "Lacoste" consomme 20 kilomètres de pur coton. A travers le monde, la lutte contre la contrefaçon coûte à l'entreprise près de 20 millions de Francs par an.

    · Fonds de pension américains à Marrakech

    L'Institute for Fiduciary Education a tenu du 9 au 12 octobre sa convention annuelle à Marrakech. Le Conseil Maroco-Américain pour le Commerce et l'Investissement, présidé par MM. Othman Benjelloun et Lester Pollack, a saisi cette opportunité pour imprégner les présidents des sociétés de gestion des Fonds de retraite et de portefeuilles, de la situation macro-économique et des atouts du Maroc. Analyse des handicaps d'image, bilan des réformes du marché boursier, programme des privatisations ont constitué les principaux axes des débats. L'objectif premier de la démarche était d'insérer le Maroc, à l'instar de la Turquie ou des pays de l'Amérique latine, sur la carte des destinations des placements de ces fonds dans les pays émergents. L'arbitrage pour l'allocation des actifs entre les pays concurrents viendra par la suite. Il est à rappeler que ces fonds d'investissement pèsent au total quelque 200 milliards de Dollars.

    · L'alphabétisation à l'usine

    Le Ministère de l'Education Nationale (MEN) et l'Association "L'Heure Joyeuse" ont signé mercredi 9 octobre une convention portant sur l'alphabétisation.
    L'opération démarrera dans deux mois et ciblera dans un premier temps les usines et les quartiers pauvres de Casablanca. Elle s'étendra ensuite aux autres villes, principalement dans les zones dites prioritaires (rural et péri-urbain).
    L'Education Nationale mettra à la disposition de L'Heure Joyeuse des établissements scolaires et des enseignants spécialisés dans l'alphabétisation.

    · Saïda Star Auto fête ses 40 ans

    "Le développement des relations commerciales entre Volvo et Saïda Star Auto s'apprête à entrer dans une ère nouvelle, puisque nous allons aujourd'hui introduire au Maroc notre nouveau camion, le Volvo FH", a souligné M. Tommy Rengman, vice-président de Volvo Truck Corporation, lors de la soirée commémorative du partenariat Saïda Star Auto/Volvo. Ce partenariat entre les deux groupes remonte au 15 octobre 1956, année de création de Saïda Star Auto. Outre 40 ans d'existence, 1956-1996, c'est aussi 14.600 jours et 350.400 heures de travail à multiplier par un effectif de l'ordre de 1.400 salariés, rappelle M. Omar Benjelloun, président de Saïda Star Auto. S'ajoutent d'autres entreprises industrielles et de services dont Sometal, RMA, Goodyear..."C'est ainsi que nous avons pu mettre sur les routes près de 20.000 camions et bus Volvo, 30.000 camions Ford, 20.000 Bedford, 10.000 Isuzu, 500 Mercedes et 650 Hino", souligne M. Omar Benjelloun. Le camion Volvo FH est le résultat de six années de travail avec un budget de près d'un milliard de Dollars. Au niveau du Maroc, deux types du FH sont proposés, l'un pour le local et l'autre pour le TIR.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc