×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Eco-Consom

    Regard sur l'actualité

    Par L'Economiste | Edition N°:143 Le 01/09/1994 | Partager

    Le campus d'Ifrane

    Dans un contexte dominé par le crash de l'ATR-42 et les suites de l'attaque de l'hôtel Asni, le démarrage de l'Université d'Ifrane rappelle aux valeurs de savoir et de tolérance.

    Tous les étudiants suivront des cours d'arabe. "La langue et la civilisation arabe seront dotées de cadres arabes et non arabes qui les feront connaître à l'étranger", indique Sa Majesté le Roi, loin de l'image perturbée et violente qu'elles diffusent au monde actuellement.

    Le Souverain annonce la création d'une académie des sciences. Ifrane pourrait devenir une petite ville campus, hors des villes, à l'image des grandes université du monde anglo-saxon.

    Visa et nationalité d'origine

    Toute personne de nationalité algérienne ou d'origine algérienne souhaitant entrer au Maroc devra désormais, au préalable, obtenir un visa à cette fin.

    L'instauration du visa obligatoire pour les ressortissants étrangers de telle ou telle nationalité est un acte de souveraineté. Cependant, la référence à la nationalité d'origine, sans tenir compte de la nationalité dont se proclame l'intéressé, pourrait paraître, à première vue, discriminatoire.

    En réalité, selon une jurisprudence de la Cour Internationale de Justice, lorsqu'un individu jouit de deux nationalités, un état tiers peut ne prendre en considération que la nationalité qu'il considère la plus effective, eu égard aux cas d'espèces. L'efficacité se détermine par un faisceau d'indices laissés à la discrétion du juge en cas de litiges.

    Pour la Cour Internationale de Justice (affaire Nottebohome), le critère de l'effectivité demeure valable même si l'individu ne se réclame plus que de la nouvelle nationalité acquise.

    Arsenal

    Mitraillette Kalashnikov, pistolet mitrailleur UZI, 22 long rifle, les Marocains ont découvert, médusés, sur leurs écrans de télévision, un armement, dont ils entendaient parler pour la Somalie ou le Rwanda, et dans les films de gangsters. La quantité de munitions, la diversité des armes saisies à Fès, Aknoul et Oujda alimentent la conversation, inquiètent : il y a celles des combats de nuit, d'autres pour le tir à distance, d'autres encore que l'on cache sous le vêtement sans compter le matériel de transmission dernier cri. C'est un véritable arsenal pour des attaques de grande envergure. Dans l'attente de plus d'informations, les hypothèses vont bon train entre le terrorisme et le gangstérisme.

    Crash et polémique

    Le crash de l'ATR-42 endeuille cette fin de vacances. 44 victimes, rentrant d'Agadir, appartenant à toutes les confessions, à différentes nationalités. Et des familles entières ont été affligées. Rapidement, le crash a été pris pour un drame national et non un fait divers, et l'opinion publique recherchait les coupables. La thèse du suicide a enclenché une polémique qui continue, notamment avec l'association du personnel navigant qui sort à peine d'un conflit social avec la Direction de la compagnie. L'attaque de l'Atlas Asni, appartenant à la RAM, survenue quelque jours après, alimente les hypothèses.

    Le retour de Carlos

    Longtemps ennemi public international numéro 1, Carlos revient dans l'actualité comme prisonnier. En France, la vedette lui est déjà ravie par son avocat, Me Vergès, passé maître dans l'art de braquer les feux sur la défense, au détriment de l'accusé.

    Le Robin des Bois de l'ère contemporaine avait tout pour entrer dans l'histoire : révolutionnaire, fils du fondateur du parti communiste vénézuélien, il s'appelait Illich du prénom de Lénine et avait étudié à Moscou. Les causes palestinienne ou arabe dont il a pu se réclamer n'ont finalement été que des prétextes pour ensanglanter Paris et quelques aéroports. Le Mur de Berlin étant tombé, il est lâché par ses commanditaires qui étaient l'ex-Allemagne de l'Est et des mouvements du Moyen-Orient désormais en manque de fonds.

    L'ombre de Malthus au Caire

    Avec 5,6 milliards d'humains, la Terre doit en nourrir 94 millions de plus chaque année, soit un grand pays comme le Mexique. Le fonds pour la population qui réunit la conférence du Caire le 5 septembre voit dans la démographie la cause de l'appauvrissement des hommes et de la planète. L'économiste Malthus croyait que les famines et les guerres rétablissaient l'équilibre hommes-ressources. L'Afrique, avec des massacres à grande échelle comme au Rwanda, confirme sa thèse, surtout qu'elle affiche la plus forte croissance démographique et la plus faible croissance économique. Les plus optimistes croient en l'ingéniosité de l'homme pour assurer sa survie. Le Pape et les intégristes d'Iran et d'Egypte condamnent la contraception et l'avortement, moyens de contrôle des naissances, présentés comme droit des femmes à disposer de leurs corps. Les extrémistes, pour éviter tout débat, appellent au boycott de la conférence et menacent les participants.

    L'arme des boat-people

    L'Amérique a de quoi justifier ses préoccupations, et, partant, celle de l'ONU quant au péril démographique qui menace d'engloutir les pays du Tiers-Monde, leurs efforts de développement, puis les Etats riches si proches.

    Cuba en est l'exemple actuel et vivant. Castro avait même menacé Clinton de ses chômeurs et de ses délinquants que 30 ans de socialisme n'ont pu enrichir. L'Amérique veut négocier, semble céder à cette seule pression, et disposée à étudier la levée de son embargo historique.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc