×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Recettes touristiques
54,1 milliards de DH à fin novembre

Par L'Economiste | Edition N°:2689 Le 09/01/2008 | Partager

. 6,7 millions d’arrivées dont 45% de MRE . L’embellie profite à toutes les destinations touristiques. Le séjour est en moyenne de 2 joursA fin novembre 2007, le volume des nuitées enregistrées par les établissements d’hébergement touristique classés, a progressé de 4% par rapport aux 11 premiers mois de 2006. Au total, 15,8 millions de nuitées ont été recensées contre 15,2 un an avant. Le dernier rapport sur les statistiques du tourisme publié par la tutelle indique que les résidents marocains ont généré près de 20% de ces nuitées, le reste provenant des non-résidents. Le tourisme local a aussi enregistré une progression de 7% par rapport à 2006, soit 4 points de plus que les non-résidents qui voient leurs nuitées croître de seulement 3%. Parmi ces derniers, le Royaume-Uni (+17%), la Hollande (+15%) et les Etats-Unis (+9%) se démarquent avec un rythme de croissance à la fois rapide et soutenu. Résultats plus mitigés pour le marché allemand dont la croissance se cantonne à 2% alors que les origines espagnole, belge et italienne s’inscrivent en baisses respectives de 5, 3 et 4%. Le marché français, tout en demeurant le premier émetteur avec une contribution de 40%, voit sa part stagner.A noter également que la progression des nuitées profite à la majorité des destinations touristiques du Royaume. En effet, et à l’exception de Ouarzazate qui affiche une baisse de 5%, toutes les autres villes connaissent une évolution favorable.De leur côté, les arrivées de touristes ont augmenté de 14% sur les 11 premiers mois de 2007, pour atteindre 6,7 millions. Près de la moitié de cet effectif est constitué par des MRE (3 millions, soit 45% des arrivées totales). Les recettes voyage s’inscrivent également dans un trend haussier. Au terme des 11 premiers mois de l’année, elles ont atteint 54,1 milliards de DH, en progression de 14% par rapport à la même période de l’année dernière (+6,6 milliards de DH). Concernant le seul mois de novembre, elles se sont améliorées de 5%, en hausse de près de 190 millions de DH. Pour sûr, comme le relève Bank Al-Maghrib dans son dernier rapport sur la politique monétaire, la progression du nombre d’arrivées explique en partie les 5,8% de croissance de la valeur ajoutée de l’hôtellerie et restauration au 3e trimestre, tout autant que l’augmentation de 3,5% attendue pour le 4e trimestre. Au passage, l’investissement hôtelier en bénéficie nécessairement. La capacité d’hébergement s’en est trouvé augmentée. C’est ce qui explique d’ailleurs la régression du taux d’occupation hôtelière d’un point (49% à fin novembre 2007 contre 50% pour la même période en 2006). Qu’en est-il des chiffres de novembre? Le nombre de nuitées a connu une légère baisse de 1%. Celle-ci est due à la régression des nuitées des non-résidents (-2%) compensée en partie par les visiteurs nationaux. Sur le mois, les destinations touristiques affichent néanmoins des performances contrastées. Ainsi, au moment où Casa, Fès, Tanger, Rabat voient leurs nuitées progresser, Agadir, Marrakech et Ouarzazate affichent des baisses. Les marchés émetteurs étrangers rompent relativement en novembre avec la tendance observée depuis le début de l’année. Le marché français s’est inscrit en baisse, talonné par les origines allemande et le britannique. Des contre-performances qui ont été légèrement compensées par les bons résultats affichés par l’Espagne (+11%), les pays arabes (+14%) et les USA (+19%).


L’aérien prend de la hauteur

LE transport aérien se porte bien. Selon le dernier rapport de Bank Al-Maghrib sur la politique monétaire, la valeur ajoutée du secteur augmente de 11,4% au 3e trimestre. C’est que, depuis le début de l’année 2007, le nombre de passagers internationaux ayant transité par les aéroports du Royaume, a atteint 9,2 millions, contre 7,7 millions à la même période de l’année dernière. Presque la moitié est passée par le hub de Mohammed V. Les aéroports des deux principaux pôles touristiques, Marrakech Menara et Agadir Al Massira, drainent des parts respectives de 28 et 11%.R. H.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc