×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Réaction de la Banque mondiale

Par L'Economiste | Edition N°:2512 Le 24/04/2007 | Partager

M. Farid Belhaj, chef de bureau de la Banque mondiale au Maroc, nous demande d’apporter les précisions suivantes suite à la publication, le 13 avril dans nos colonnes, de l’entretien avec Théodore Ahlers.. «- Comment intervenez-vous au Maroc?- Dans le cadre du programme de coopération stratégique avec le Maroc pour 2005-2009, les objectifs fixés concernent: la création d’emplois, la réduction de la pauvreté et de l’exclusion, mais aussi l’amélioration de la compétitivité et du climat économique du pays. Tout ceci bien sûr en accompagnement avec l’objectif transversal de la bonne gouvernance.. L’intervention de la Banque mondiale dans le cadre de l’INDH?- Le Maroc a d’abord sollicité en septembre 2005 un appui technique de notre part, pour enrichir la conceptualisation de l’INDH, selon les leçons tirées des expériences internationales, et finaliser les outils de sa mise en œuvre. Depuis février 2006, nous avons commencé à préparer un projet d’appui financier à l’INDH. Nous avons signé, en décembre 2006, un accord de prêt d’un montant équivalent à 78,9 millions d’euros, soit environ 870 millions de dirhams pour la période 2007-2010.. Aurez-vous rencontré des difficultés dans votre interventions?- Les difficultés rencontrées sont celles liées à la mise en œuvre de tout programme de réforme ou de développement. Certaines contraintes sont techniques telles que la mise en place de systèmes de suivi et d’évaluation d’impact, mais nous encourageons la démarche participative, même si cela doit prendre du temps. Nous travaillons donc en étroite collaboration avec nos partenaires et ce, dans une perspective d’accompagnement des efforts de développement du Maroc.. Vos projets de développement rural intégré (DRI)- Pour le DRI, le bas taux de décaissement enregistré pendant les premières années du projet s’explique notamment par le retard dans la réalisation des études, qui a dépassé de loin les délais prévus initialement, ainsi que par l’induction d’une approche participative novatrice. Cela a contribué à la lenteur de la mise en œuvre des activités sur le terrain, c’est vrai. Mais, du point de vue positif, a permis de travailler plus étroitement avec les bénéficiaires et notamment d’installer une plus grande appropriation du projet, justement de par cette approche participative. Dans la conception des programmes futurs, il sera nécessaire de prévoir une première phase consacrée aux études et à l’élaboration des programmes d’investissement, selon une approche participative, suivie d’une deuxième phase de mise en œuvre du projet. Les projets DRI nous ont permis de tirer des leçons très importantes sur la mise en place des approches participatives. Ces leçons ont contribué à la réflexion sur ces approches et sur les mécanismes de participation mis en place dans le cadre de l’INDH. Aujourd’hui, on observe un décaissement plus rapide, car nous avons dépasse la période d’élaboration des programmes».

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc