×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Ostéoporose: L’urgence d’une base de données

Par L'Economiste | Edition N°:2061 Le 11/07/2005 | Partager

. Aucun chiffre sur cette maladie n’est disponible au Maroc . La mise en place d’une courbe nationale de référence prendra 2 à 3 ans . Les femmes ménopausées arrivent en tête des personnes atteintesL’ostéoporose, maladie qui concerne la fragilité des os, est mal répertoriée au Maroc. Pathologie longtemps silencieuse, elle est en augmentation depuis une cinquantaine d’années à travers le monde en raison du vieillissement de la population. Les femmes ménopausées sont en première ligne.Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 250 millions de personnes dont 200 millions de femmes en souffrent à travers le globe. En France, 4 femmes sur 10, c’est-à-dire environ 4,5 millions sont atteintes d’ostéoporose à partir de 50 ans, dont 2,4 millions présentent un stade d’ostéoporose dite «fracturaire», explique Pr Roux, chef de service rhumatologie B de l’hôpital Cochin à Paris, lors d’une conférence de presse tenue récemment à Casablanca. Même la population masculine n’est pas épargnée: 1 homme sur 8 en France est atteint, soit environ 800.000 hommes.Au Maroc, les chiffres ne sont pas encore disponibles. Des enquêtes épidémiologiques sont en cours. Mais selon la prévalence internationale et la pratique quotidienne du corps médical, l’ostéoporose semble bien présente et fréquente, précisent les spécialistes. De plus, le Maroc élabore actuellement une courbe de référence nationale pour connaître la prévalence de l’ostéoporose. Cette étude est financée par le ministère de la Santé, la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat et les Laboratoires Sanofi-Aventis. «Ce travail va durer 2 à 3 ans nécessaires pour arriver à une courbe nationale qui pourrait servir de base pour la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre cette maladie», souligne Pr Najia Hajjaj Hassani, chef de service rhumatologie B hôpital El Ayachi Salé, présidente de l’Association marocaine de l’ostéoporose (AMOS) et doyen de la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat. Selon les projections, 11% de la population marocaine auront plus de 60 ans en 2030.En attendant la finalisation de ce projet, la prévention s’impose par le biais d’administration des traitements pouvant éviter la survenue des fractures ainsi que le dépistage, souligne Pr Hassouni. A ce niveau, l’Amos en collaboration avec les Laboratoires Sanofi-Aventis mènent plusieurs campagnes de dépistage de l’ostéoporose par le biais d’une machine portable à ultrason. Cette machine permet de dépister et non de diagnostiquer plus facilement les patients susceptibles d’être ostéoporotiques. «Ce dépistage doit ensuite être suivi par des examens complémentaires au niveau du médecin traitant», indique la spécialiste qui souligne que toute maladie de l’os n’est pas une ostéoporose, car il y a d’autres pathologies qui peuvent causer cette fragilité de l’os. Par ailleurs, un service téléphonique «Actnow» a été mis en place depuis mars 2002 par les deux partenaires. Objectif: donner des conseils pratiques sur la maladie afin d’éviter les fractures chez les patients qui sont sous traitement et informer les patients sur l’ostéoporose et ses conséquences. Ce service est disponible au numéro: 0820-010-15.


Les signes révélateurs

IL faut penser à l’ostéoporose dès que l’un de ces signes se déclare chez une personne. Il s’agit de la survenue de fracture après un choc faible du poignet, des vertèbres et du col du fémur, la perte de taille, les douleurs dorsales diffuses et chroniques, les problèmes dentaires (dents qui se déchaussent), ainsi que les modifications cutanées (peau anormalement fine et transparente). Sans oublier la ménopause, période propice pour la déclaration de cette maladie chez la femme. Pour prévenir l’ostéoporose, une alimentation riche en calcium et en vitamine D chez l’enfant et l’adulte est recommandée ainsi qu’une activité physique régulière. Les causes de la maladie sont diverses, notamment le vieillissement après 70 ans, les maladies digestives, rhumatismales, endocriniennes (tyroïde, ovaire, testicule…) ou osseuses héréditaires, le traitement prolongé par corticoïdes, le tabac et l’alcool.Nadia DREF

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc