×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 205.794 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 264.541 articles (chiffres relevés le 5/6 sur google analytics)
International

Moyen-Orient: Les armes de la discorde

Par L'Economiste | Edition N°:2580 Le 31/07/2007 | Partager

. Des contrats d’armement pour 20 milliards de dollars. Aide américaine à Israël de 30 milliards de dollarsLA confusion est à son comble au moyen-orient suite à l’annonce simultanée du détail de l’aide américaine dans la région et les contrats de vente d’armes aux pays du Golfe. Les Etats-Unis ont annoncé une série de contrats d’armement d’au moins 20 milliards de dollars avec l’Arabie saoudite et cinq autres pays du Golfe (Emirats arabes unis, Koweït, Qatar, Bahreïn et Oman). Ces contrats seraient les plus importants négociés sous l’administration Bush. L’objectif étant de contrer l’influence croissante de l’Iran dans la région.En parallèle, Washington prévoit également 30,4 milliards de dollars d’aide militaire à Israël sur 10 ans pour remplacer un précédent accord qui arrive à expiration cette année et 13 milliards à l’Egypte.Cela constituerait une nette augmentation de l’aide américaine pour ces deux pays, soit 9,1 milliards supplémentaires dans le cas d’Israël.Cette année, l’Etat hébreu a reçu 2,4 milliards de dollars d’aide militaire américaine, dont les trois quarts servent à l’achat d’armes à des sociétés américaines tandis qu’un quart de ce total finance des achats d’équipements militaires auprès de firmes israéliennes.Le New York Times avait indiqué en avril que les discussions sur le contrat avaient été retardées en raison de l’inquiétude des Israéliens sur la vente aux Saoudiens d’armes guidées de précision.Le Pentagone, pour calmer les inquiétudes israéliennes, demanderait aux Saoudiens d’accepter des restrictions sur le type, la taille de ces armes et l’endroit où elles seraient stockées. Israël faisait toujours preuve de prudence, dimanche 29 juillet, à propos d’informations concernant la prochaine vente d’armes.De son côté, l’Iran a critiqué, hier 30 juillet, l’annonce de cette série de contrats qui montrait que les Etats-Unis voulaient développer la «peur» dans la région.L’administration Bush doit obtenir l’accord du Congrès pour finaliser ces contrats et les discussions n’ont fait que commencer avec les parlementaires. Le gouvernement américain espère obtenir cet accord cet automne même si les tensions avec Riyad pourraient constituer un obstacle.Synthèse L’Economiste

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc