×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Michel Leeb: Bis repetita

Par L'Economiste | Edition N°:2673 Le 14/12/2007 | Partager

. Un deuxième spectacle assuré le 19 décembre«SI vous allez dîner chez des amis, vous ne risquez rien. Enfin si, vous risquez de vous amuser», c’est ainsi que Michel Leeb promet beaucoup d’humour et d’amusement pour son spectacle annoncé pour les 18 et 19 décembre au Megarama à Casablanca. En effet, une autre journée s’est ajoutée au calendrier de l’acteur tant réclamé par les Casablancais. Près de 900 places ont été vendues à ce jour, selon les organisateurs. Au programme un show de sketches, parodies, mimes et chansons... Un mélange comme il dit de: «Tout ce que j’aime...». Leeb viendra offrir au public deux heures de plaisir et de détente avec son nouveau one-man-show, qui vient couronner 30 ans de travail et d’expérience. Il souhaite présenter au public le meilleur de son parcours. Une soirée qui s’annonce chaude.Ce spectacle tant médiatisé en soutien à l’association Insaf est organisé par l’agence Top Event Productions. Les prix des billets sont fixés pour le deuxième jour à 650, 550, 400 et 300 DH.Acteur, au cinéma comme au théâtre, Michel Leeb excelle aussi dans le one-man-show. Des anecdotes. Son passage à l’émission «Combien ça coûte» fut marqué d’une situation assez cocasse. En réponse à une rubrique consacrée au repas, Leeb passa tous les ingrédients tour à tour sur la tête de Jean-Pierre Pernaut qui, par esprit de vengeance, lui renversa de la mayonnaise sur la tête. Après avoir été pensionnaire chez les Jésuites, Leeb rejoint le collège-lycée Saint Gabriel à Bagneux. C’est là que son répertoire de gags, imitations, grimaces… s’est constitué. Il fit là, sous la conduite de son professeur de français Pierre Gilet qui avait su déceler ses talents, ses premiers pas dans la scénographie. Michel Leeb est connu du grand public pour ses imitations. Ses caricatures de personnages «types» comme «le Chinois», «le Suisse», «l’Africain» ainsi que de personnalités aussi variées que Gabin, Balladur ou Iglesias lui valent sa renommée dès le début des années 1980. En 1984, Michel Leeb effectue une première prestation à l’Olympia, où le succès remporté lui permet de revenir six mois plus tard sur la même scène pour les fêtes de fin d’année. Sa popularité se confirme en 1985 par son émission trimestrielle «Certain Leeb Show». En 1994, il reçoit le Grand Prix de l’Humour 94 décerné par la SACEM pour un spectacle solo qui sera vu par plus de cent mille spectateurs au Casino de Paris du 29 septembre au 1er janvier 1995. A cette date, sa carrière d’humoriste s’exporte à l’international. En 2000, il se produit de nouveau à l’Olympia dans un nouveau spectacle où se mêlent imitations, sketchs, bruitages et interprétations musicales. Ce spectacle est prolongé par des représentations au Casino de Paris, puis par une tournée à travers la France jusqu’en 2001. F. Z. T

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc