×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Mesures d’allègement «immédiates» en Cisjordanie

    Par L'Economiste | Edition N°:2430 Le 26/12/2006 | Partager

    . 59 barrages supprimés et des prisonniers libérés pour l’AïdLE ministre israélien de la Défense, Amir Peretz, a annoncé lundi 25 décembre des mesures. «Nous avons préparé un plan applicable immédiatement, qui consiste à faciliter la circulation et les mouvements et à augmenter le nombre de Palestiniens autorisés à travailler en Israël», a déclaré Amir Peretz à la presse à l’issue d’une réunion de la commission des affaires étrangères et de la défense de la Knesset, le Parlement israélien. Peretz a précisé qu’Israël allait «démanteler 59 barrages routiers en Cisjordanie en deux phases, d’abord 24, puis le reste».Le ministre de la Défense a par ailleurs indiqué que des prisonniers palestiniens allaient être relâchés à l’occasion de l’Aïd el-Adha. «Chaque année, il y a des libérations de prisonniers à titre humanitaire pour l’Aïd el-Adha et Noël», a-t-il affirmé aux journalistes.«Ces gestes humanitaires ne retarderont pas la libération de Gilad Shalit (un soldat israélien capturé le 25 juin par des Palestiniens armés), et j’espère au contraire qu’ils rapprocheront son échéance», a-t-il ajouté. «Il s’agit de gestes humanitaires et de libérations cadrées qui créent une dynamique positive», a-t-il encore dit.«Des représentants de l’administration pénitentiaire et du Shin Beth (sécurité intérieure) vont établir une liste de prisonniers libérables, surtout des femmes et des mineurs», a précisé un haut responsable sécuritaire sous couvert de l’anonymat.Dans la foulée de sa rencontre avec le président palestinien Mahmoud Abbas, le Premier ministre israélien, Ehud Olmert, devait examiner lundi des mesures d’allègement en faveur des Palestiniens. Olmert entend ainsi renforcer Abbas, engagé dans une épreuve de force avec le Hamas depuis qu’il a annoncé le 16 décembre son intention de convoquer des élections anticipées.Le cabinet israélien a approuvé dimanche dernier le transfert de 100 millions de dollars au bureau de Abbas, prélevés sur environ un milliard de dollars gelés par Israël depuis que le Hamas a pris les commandes en mars et perçus en taxes pour le compte de l’Autorité palestinienne sur des produits importés par les territoires de Cisjordanie et Gaza.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc