×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Eco-Consom

    Membre influent

    Par L'Economiste | Edition N°:290 Le 24/07/1997 | Partager

    Le féminisme renaît aux Etats-Unis. Les femmes déplorent que «les deux chefs d'entreprise femmes qui figurent au top 500 de Fortune vendent soit des Barbies, soit des soutiens-gorge». Ellese demandent si elles ne seraient pas encore au temps de la révolution industrielle comme s'en offusque une éditrice new-yorkaise. Les femmes cogitent pour prendre le pouvoir. Et les modes d'emploi foisonnent. Ainsi, puisqu'en publicité «le sexe permet de vendre des bières, des voitures, pourquoi ne ferait-il pas avoir une augmentation ou un avancement?». Au pouvoir établi des hommes, les femmes opposent celui du décolleté qui permet de «flirter vers le sommet de la hiérarchie». Deux ouvrages ont été consacrés à cette épineuse question. Le titre de l'un d'eux ne laisse aucun doute sur sa teneur, il est intitulé «Comment réussir en affaires sans pénis». Est-ce vraiment le siège de la réussite?

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc