×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Médiouna: Transport scolaire aux élèves nécessiteux

Par L'Economiste | Edition N°:2122 Le 04/10/2005 | Partager

. Assuré par une association locale en partenariat avec des ONG et des entreprisesL’Association de solidarité avec le milieu rural (ASMR) vient en aide aux élèves des douars relevant de la région de Ouled Ziane. Des fournitures scolaires ont été distribuées aux enfants issus de familles nécessiteuses. Plus de 220 élèves répartis sur une dizaine de douars et 3 écoles ont bénéficié de l’opération «cartable», cette année. Une façon d’alléger le fardeau des familles surtout que celles-ci ont souvent plusieurs enfants à prendre en charge. Ce soutien à la scolarisation des enfants, faut-il le rappeler, a été initié par l’association depuis déjà 5 ans. Au-delà du livre scolaire, les élèves du milieu rural souffrent d’un autre problème: l’éloignement de l’école. Ils parcourent quotidiennement 8 kilomètres à 10 pour se rendre à leur classe. Certains préfèrent même quitter l’enseignement que de supporter cette corvée, en particulier les filles. L’ASMR met fin à ce problème en assurant le transport scolaire. Le véhicule a été acquis en partenariat avec une ONG française et un soutien de la société Lafarge. Les frais d’assurance sont pris en charge par le groupe Delassus et la gestion assurée par l’association des parents d’élèves conjointement avec l’ASMR. Les parents d’élèves auront à financer, à raison de 10 DH par mois, les frais liés à l’entretien, au carburant et au salaire du chauffeur.Cette action profite aux élèves de l’école Sbih à Médiouna, mais bénéficie également aux collégiennes et lycéennes des autres douars. Objectif: les persuader de rester à l’école. «Ce genre d’initiative est bénéfique. Cette année a été marquée par l’obtention du baccalauréat par une jeune fille et c’est une première dans la région», indique Mohamed Moukrim, président de l’ASMR. Cette ONG a même offert à cette bachelière une bourse mensuelle complémentaire pour faire face aux exigences des études universitaires. Il faut noter que l’ASMR est soutenue dans ses projets sociaux par des entreprises citoyennes et des ONG nationales et étrangères. Ali JAFRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc