×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Culture

    Marrakech/Fnap: Superbe parade!

    Par L'Economiste | Edition N°:2569 Le 13/07/2007 | Partager

    . La 42e édition se veut majestueuse. Cinq scènes des arts populaires et une scène pour les arts pop depuis le 12 juillet BEAUCOUP d’émotion au lancement officiel du Festival national des arts populaires (FNAP), mercredi dernier. Les amoureux des arts populaires et les Marrakchis ont répondu présent pour assister au 1er spectacle du Fnap et qui était dans la rue et non sur les places. La grande parade, tant promise par les organisateurs, a rassemblé les 34 troupes participantes, soit 600 artistes avec un mélange de chants et de rythmes, accompagnés de danses. Parade magnifique, pleine de couleurs, de régions et du Maroc profond, qui a enchanté petits et grands, offrant un instant magique. En tête de ce défilé magnifique, les enfants et les adolescents de l’association Terres des Jeunes de Tasseltant, associé à cet évènement. Touristes, flâneurs ont attendu religieusement le moment de départ de ce défilé, préparé minutieusement par les équipes de l’organisation et aussi les services de sécurité et parant au moindre petit détail. Parti de la place de la liberté à Guéliz, le cortège a parcouru le boulevard Mohammed V avant d’arriver au Palais Badii. Dans une période annoncée critique, avec un état d’alerte annoncé dans tout le royaume, Marrakech a pu organiser ce défilé sans aucun incident de parcours. Derrière ce défilé, une idée : annoncer majestueusement la fête dans la ville et donner un aperçu de la programmation aux Marrakchis. «Une parade dans la ville à laquelle participent les artistes est un excellent moyen de faire valoir le Fnap auprès des citoyens», argumente Ahmed Tanjaoui, directeur artistique.Le festival des arts populaires de Marrakech avec une version new look a donné le coup d’envoi des festivités le 11 juillet avec cette parade magnifique, et un 1er show à l’espace Badii jeudi 12 juillet. Un spectacle avec une mise en scène signée Abbas Fourag et Ahmed Tanjaoui. Un synopsis qui relate la quête d’un conteur à la recherche d’une Eve qu’il va poursuivre dans toutes les provinces du Maroc. Le spectacle débouche sur un mariage, avec pour objectif : décoder le spectacle pour plus de visibilité. Le Badii devra accueillir chaque soir 1.000 personnes pour 4 représentations. «Sans trop de chichi, et de l’art populaire dans sa grande splendeur», insiste de son coté Abbas Fourag, metteur en scène.Le Fnap cette année se donne aussi un autre objectif : un spectacle dans les rues de la cité ocre. L’organisation a choisi d’éclater le festival pour plus de proximité. Ainsi, plusieurs scènes, animent depuis jeudi les quartiers périphériques de Marrakech : Bab Doukkala, M’hamid, Massira, Sidi Youssef, Place Harti. Chaque soir, des troupes folkloriques y font leurs shows.A la place Bab ighli, ce vendredi se produisent en parallèle à Badii, une scène qui est tout autant attendue, avec une programmation comprenant Hoba hoba Spirit, Oum et Djkey. Demain samedi, le public y retrouvera Fnaire, Dayzine et Armag fusion d’Agadir.B. B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]e.com
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc