×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Courrier des Lecteurs

    Maghrébail-1998: Ralentissement de l'activité, mais bonne santé financière

    Par L'Economiste | Edition N°:592 Le 10/09/1999 | Partager

    · Les réalisations ont régressé de 25,9% en 1998
    · Le résultat net s'est amélioré de 12,9% par rapport à 1997
    · Augmentation du dividende


    "C'est un exercice transitoire", affirme M. Mohamed Amine Bengeloun, président de Maghrébail, désignant l'exercice 1998 dont le rapport annuel vient d'être publié. A l'image de tout le secteur, la société de crédit-bail a enregistré un net ralentissement de son activité par rapport à 1997. Les réalisations totales, correspondant aux nouvelles acquisitions d'équipements et biens immeubles pendant l'exercice sortant se sont élevés à 502,25 millions de DH, en régression de 25,9% par rapport à 1997. Le président lie cet amaigrissement de la production à des "raisons de conjoncture et de repositionnement consécutif au nouveau tour de table". Rappelons qu'en février 1998, la BMCE s'est renforcée dans Maghrébail après le rachat des parts de la BCM. Avec la RMA, le groupe BMCE détient 49% du capital.
    En crédit-bail mobilier, l'année 1998 s'est terminée sur un total de 1.209 opérations agréées, représentant un montant de 578,4 millions de DH, soit 24,4% de moins qu'en 1997. Par secteur, ce sont les industries de transformation avec les commerces et services qui se sont taillés la part du lion avec un total de 78%.
    Maghrébail continue à couvrir essentiellement Casablanca. Son intervention en province étant handicapée par l'absence d'un réseau de distribution propre à la société.
    Le crédit-bail immobilier continue à se développer à pas de tortue. Seules onze opérations ont été réalisées en 1998 par Maghrébail pour un montant de 58,9 millions de DH, contre dix dossiers un an auparavant. L'encours net comptable de la société s'est élevé à fin décembre 1998 à 1,27 milliard de DH.
    Globalement, les chiffres contenus dans le rapport annuel témoignent d'une bonne santé financière de l'entreprise. En effet, l'exercice s'est terminé par un résultat net après impôts de 30,3 millions de DH en progression de 12,9%. Le chiffre d'affaires hors-taxe généré par l'encours global, lui, s'est amélioré de 10,4% par rapport à 1997, passant à 666 millions de DH. Le montant des dividendes a été fixé à 16 DH par action contre 15 DH, l'exercice précédent.
    Pour apporter un nouveau souffle à son activité durant les exercices à venir, le management de Maghrébail a mis en place un plan de développement sur trois années dont les grandes lignes ne sont pas pour autant dévoilées. Toutefois, M. Bengeloun précise que Maghrébail "mettra en oeuvre les synergies nécessaires avec ses partenaires banque et assurances et poursuivra sa politique de partenariat avec d'importants fournisseurs de biens d'équipement pour offrir des produits à valeur ajoutée".

    Hanaa FOULANI

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc