×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Courrier des Lecteurs

    L'ONA à contre-courant

    Par L'Economiste | Edition N°:657 Le 10/12/1999 | Partager

    Pour la troisième séance consécutive cette semaine, l'ONA réalise un maximum de volume. Hier encore, la holding a terminé la journée avec plus de 80% du volume global de la journée avec 62,8 millions de DH. De source proche du marché, il s'agirait d'un ramassage effectué par une société de bourse de la place. De plus, dans un marché plat où les cours ne cessent de s'incliner, la valeur ONA arrive exceptionnel-
    lement à résister et à maintenir son prix aux alentours de 1.160 DH. C'est l'une des rares fois où cette grosse capitalisation, qui plus est l'une des valeurs les plus liquides du marché, ne soit pas corrélée à la tendance générale.

    Mis à part le "phénomène ONA", le marché reste très passif et les volumes chétifs. A la veille du Ramadan, le marché central a terminé avec un total d'échanges de 77,8 millions de DH. Et le marché de blocs était encore une fois désert. Autre élément notoire, la perte de vitesse de la valeur Asmar depuis l'annonce de sa date de radiation (13 décembre). Elle a clôturé hier à 1.034 DH contre 1.100 une séance auparavant. Même si ces variations maximales sont le résultat de transactions "insignifiantes", dépassant rarement les 10 actions, cela pourrait être néfaste pour Ciments du Maroc. " Compte tenu de la parité d'échanges de 6 actions pour 5 retenue, le cours de 1.034 d'Asmar donne une valorisation des 862 DH à Cimar ", explique un analyste. Les dégâts pourraient être plus importants si d'ici sa radiation, Asmar perdait quelques dizaines de Dirhams de plus.
    L'IGB a marqué hier une pause dans la descente. Il a terminé à 780,89 points contre 780,96 la veille. La performance depuis le début de l'année s'établit à -2,84%.

    Hanaâ FOULANI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc