×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    L'IMEC monte un centre de R&D textile

    Par L'Economiste | Edition N°:103 Le 11/11/1993 | Partager

    L'institut Marocain d'Essais et de Conseils (IMEC) a tenu un stand au Vetma. Objectif: montrer les outils du "laboratoire textile" dont s'est doté l'Institut. Il a également invité les industriels du secteur textile à sa journée "assurance qualité dans le domaine textile" qui se tenait le 10 novembre.

    Le laboratoire textile chargé du contrôle qualité des fibres, filés et tissus a été mis sur pied l'été dernier.

    Cette activité de contrôle et d'essais sur les matières textiles (filés, fibres naturelles et artificielles) a été ajoutée aux activités initiales de l'IMEC que sont l'emballage et le conditionnement. "L'extension" des activités de l'Institut aux secteurs du textile et du plastique était motivée par le renforcement de celle de contrôle et d'essais pour le secteur de l'emballage et du conditionnement.

    En revanche, il est prévu le lancement d'un pôle de recherche et de développement consacré uniquement au secteur textile. Ce pôle ou service sera construit sur les terrains de I'IMEC. Ces derniers comptent une superficie totale de 3 hectares dont un seul est utilisé par l'Institut.

    Le secteur textile disposera donc d'un centre de services à part entière qui fonctionnera en tant qu'entité à part. L'extension de l'Institut de l'Habillement et du Textile (IHT) est également au programme.

    Sur l'évaluation du coût de ce projet, aucune information n'a filtré. Les études ayant trait à sa réalisation et à son financement sont en cours.

    Mis en place en 1973 par le Ministère de l'Industrie et par l'Office de Commercialisation et d'Exportation (OCE), l'IMEC (SA au capital détenu par l'Etat) emploie 25 personnes dont les profils dominants sont ingénieurs, chimistes et techniciens.

    Le budget de fonctionnement de l'Institut est puisé dans la taxe de 1% à l'exportation. La suppression de cette dernière d'ici deux ans conduira l'Institut à subvenir à ses besoins de fonctionnement par ses propres moyens ou à recourir à des subventions étatiques.

    Le problème des laboratoires va être de plus en plus à l'ordre du jour du fait de l'ouverture de l'entreprise sur la scène internationale. Ils devraient permettre aux différents opérateurs économiques d'éviter les obstacles techniques au commerce.

    L'Administration de l'Industrie a procédé à diverses enquêtes sur les laboratoires existants . Elles ont abouti notamment à constater que l'infrastructure nationale en laboratoires d'essais reste limitée tant en nombre qu'en termes de domaines techniques couverts.

    N.H.

    L'équipement du labo

    Pour le contrôle des fibres:

    Uster HVI 900 (high volume instrument) qui sert à déterminer les caractéristiques essentielles des fibres telles que la longueur, la résistance, l'allongement, la finesse, la couleur et la brillance. Il décèle également la teneur en impureté, la maturité de la fibre et le taux de sucre par la méthode dite NIR (near infrared reflectance).

    - Uster AFIS-N (advanced fiber information systeme of neps). Cet appareil est utilisé pour l'analyse des neps sur la matière première, sur la mèche et sur la filature.

    - Uster Microdust/Trash Analyser MDTA3 qui opère au cardage et à la séparation de l'échantillon en bonne fibre en vue de mesurer la teneur en débris végétaux, en fragments de fibres ou encore en poussière de la balle au ruban.

    Pour le contrôle des filés:

    - Uster Tester 3 (régulamétrie) qui permet de mesurer les variations de masse sur fils, rubans et mèches. Il permet aussi d'analyser les imperfections et la pilosité. Il est fait également remarquer que les statistiques sont fournies avec le diagramme de masse, la courbe variance-longueur, l'histogramme et les spectrogrammes notamment.

    - Uster Autosorter 3 (titrage) qui détermine les titres fils, mèches et rubans.

    - Uster Tensorapid 3 qui est un dynamomètre automatique. Il détermine la traction et l'allongement sur fils, écheveaux, filaments et bandes de tissus.

    - Uster Classimat II effectue le classement des défauts sur fils en fonction de leur régularité de sections et de leur longueur.

    - Enfin Uster Labdata permet le traitement informatique de tous les paramètres mesurés et leurs comparaisons avec les standards.

    Pour le contrôle des tissus:

    - un abrasimètre

    - un épaissomètre

    Le laboratoire dispose également d'un micronaire (type 677) pour les fibres chimiques, d'un microscope, d'un torsiomètre, d'une microloupe, de balances électroniques et romaines.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc