×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Les travaux de la deuxième piste de l'Aéroport Mohammed V lancés en mai

Par L'Economiste | Edition N°:1236 Le 28/03/2002 | Partager

. L'entrée en activité de cette piste est pour 2004L'aéroport Mohammed V de Casablanca, principale porte d'entrée du Maroc, va enfin être doté du système d'atterrissage ILS catégorie III qui permet aux avions d'atterrir par tout temps, y compris avec visibilité nulle. C'est l'une des principales décisions annoncées au Conseil d'administration de l'Office national des aéroports (ONDA) tenu en fin de semaine dernière. Amal Guédira, directeur général de l'ONDA, confirme la mise en service de ce système en été vers les mois de juin-juillet. Par le passé, l'absence de cet équipement obligeait les compagnies aériennes à rerouter leurs avions sur Marrakech ou Agadir, les deux aéroports de dégagement de la plate-forme de Casablanca. Cette manoeuvre a longtemps empoisonné les relations entre l'ONDA et les compagnies aériennes, doublement pénalisées par ce surcoût, et le mécontentement des clients. Dans son plan de développement, l'ONDA aligne de nombreux projets: La construction de la deuxième piste d'atterrissage à l'aéroport Mohammed V va démarrer incessamment. L'investissement sur 170 millions de dirhams permettra de porter la capacité totale des installations terminales à 7 millions de passagers en 2004, 8 millions en 2010 puis à 10 millions de passagers en 2014, selon les projections de l'ONDA. Les travaux d'extension et de modernisation, notamment des aérogares d'Al Hoceima et de Tanger, sont aussi dans le pipe-line. S'ajoutent aussi la réalisation d'un projet d'information intégré de l'établissement et l'extension de la couverture Radar, la mécanisation des services de la navigation aérienne outre l'achèvement de la réalisation du nouvel aéroport international de Nador. L'Office a fait plus qu'amortir la baisse des mouvements d'avions vers le Maroc à la suite des attentats du 11 septembre dernier aux Etats-Unis. Malgré un troisième trimestre plutôt morose, l'Office a vu progresser son chiffre de 7%, à un peu plus d'un milliard de dirhams.. Bientôt une zone touristiqueL'autre priorité de la direction de l'exploitant des aéroports est la valorisation de l'immense zone industrielle autour de l'aéroport de Mohammed V, constituée de 200 hectares aménagés. Jusqu'à présent, les entreprises ne semblaient pas trop s'y bousculer. Le plus gros client de la technopole est l'unité de fabrication câblages aéronautiques, fruit d'un partenariat entre Labinal (filiale de Snecma), Boeing et Royal Air Maroc. Mais les choses devraient changer très rapidement avec l'affectation d'une partie de la surface foncière à l'industrie touristique. Au terme d'un appel d'offres lancé l'année dernière, l'ONDA a reçu des propositions émanant d'une dizaine de groupes hôteliers internationaux, spécialisés dans l'hôtellerie autour des plates-formes aéroportuaires. L'examen des offres est prévu le 1er avril (ouverture des plis).Le système de formation de l'ONDA est plus ou moins rodé et reconnu sur le plan international. Mais l'entretien de ce centre pèse lourdement sur les finances. L'ONDA étudie avec un groupe français la possibilité de renforcer la stature internationale de son académie de formation, ce qui permettra d'y attirer plus de flux d'étudiants et de devenir autonome sur le plan financier. Ce partenariat sera finalisé en septembre prochain, assure Amal Guédira.Fatim-Zahra TOHRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc