×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Les scoops du jour

    Par L'Economiste | Edition N°:465 Le 17/03/1999 | Partager

    · Compensation: La restitution à partir du 1er avril
    La décision imposant aux industriels utilisateurs de sucre de restituer la subvention doit être appliquée à partir du 1er avril 1999 au lieu de janvier de la même année comme prévu initialement. Ce n'est pas un poisson d'avril, mais une disposition entérinée par la Caisse de Compensation par procès verbal tournant. Les industriels ont demandé d'étendre la décision à la pâtisserie industrielle.

    · La Commission de l'investissement rend sa copie
    La préparation du Plan quinquennal avance à un rythme soutenu. La Commission de la promotion de l'investissement et de la concurrence présidée par M. Ahmed Lahlimi Alami, ministre des Affaires Générales du Gouvernement, rendra publiques aujourd'hui les recommandations élaborées après les travaux des trois ateliers. Ces derniers ont porté sur la promotion de l'investissement, le développement de la PME, la concurrence et le contrôle des prix. Il n'est pas exclu que le ministre fasse une importante déclaration à cette occasion.

    · La Commission de l'aménagement du territoire se réunit
    Toujours dans le sillage de la préparation du Plan quinquennal, la Commission thématique chargée de l'aménagement du territoire et du développement durable tiendra sa Première réunion vendredi 19 mars à Rabat. Les présidents des conseils régionaux, des représentants des partis politiques et des organisations syndicales et professionnelles sont attendus pour participer à cette rencontre présidée par M. Mohamed El Yazghy, ministre de l'Aménagement du Territoire, de l'Environnement, de l'Urbanisme et de l'Habitat.

    · Agma: 50% du capital chez l'ONA
    La déclaration de franchissement de seuil vient d'être rendue publique. Par le rachat des 120.100 actions représentant 30% du capital d'Agma, Financière Diwan devient actionnaire à 50% du courtier en assurances. Comme déjà annoncé dans nos colonnes, ce paquet a été cédé par Moulay Hafid El Alamy, le 5 mars, par voie de transaction sur le marché de blocs. Cette augmentation de participation de Financière Diwan confirme la volonté de l'ONA de développer son pôle assurances dont la responsabilité est confiée à M. El Alamy.

    · Eqdom: Résultat net 1998 en baisse
    Eqdom a annoncé un résultat net 1998 de 117,82 millions de DH, en baisse de 4,35% par rapport à 1997. La contribution libératoire a été en partie à l'origine de cette régression. Eqdom y a consacré 7,5 millions de DH. A cela s'ajoutent des dotations pour provisions nettes de reprise pour investissement de l'ordre de 5,33 millions de DH. Sinon, le résultat net aurait été de 130,65 millions de DH, en hausse de 6,06% par rapport à l'exercice précédent. Pour la stratégie à venir, la Direction d'Eqdom a opté pour plus de sélectivité dans la distribution des crédits, le renforcement des structures et l'accélération du recouvrement.

    ·Wafabank: AGO le 19 mars...
    L'assemblée générale ordinaire de Wafabank se tiendra le 19 mars au siège de la banque. Les actionnaires délibéreront notamment sur les comptes de l'exercice clos ainsi que sur la répartition des bénéfices et la fixation du dividende.

    · ...et Crédit du Maroc le 24
    Le Crédit du Maroc tient son assemblée générale ordinaire le 24 mars. A l'ordre du jour notamment l'examen des comptes 1998 et l'affectation des résultats bénéficiaires

    · Air France déménage à Charles-De-Gaulle
    A compter du lundi 28 mars, tous les vols Air France au départ et à destination des pays du Maghreb dont le Maroc seront transférés à l'aéroport Roissy-Charles-De-Gaulle 2, hall B. Jusqu'à présent, ils étaient traités à Orly-Ouest. Le groupe français intègre ainsi le Maghreb dans sa stratégie du hub installé à Roissy Charles-De-Gaulle.
    De son côté, Royal Air Maroc ne change pas, du moins pour l'instant. La compagnie restera à Orly-Ouest jusqu'à nouvel ordre même si son accord de code sharing avec Air France intègre l'hypothèse d'un transfert à Roissy. De plus, contrairement à son partenaire (qui doit alimenter son hub), la RAM n'a pas d'intérêt d'aller à Charles-De-Gaulle tant du point de vue coût que marketing (réaction de la clientèle).
    Reste que si le projet du gouvernement français de transformer Orly en aéroport Schengen aboutit, la compagnie nationale n'aura plus de choix. Pour l'instant, un lobbying a réussi à repousser cette perspective, et seuls les vols moyens courriers seront concentrés sur cet aéroport.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc